1er conseil des ministres décentralisé vers 2024 : Macky mobilise Tamba

0
982

Après une investiture qui ne dit pas son nom, sous la dictée de la coalition Benno Bokk Yaakar qui était en séminaire vendredi passé, Macky Sall entame la grande mobilisation à Tambacounda, via un Conseil des ministres décentralisé et un Conseil présidentiel territorialisé. Histoire de donner un cachet républicain à une initiative taxée par l’opposition de précampagne déguisée.

Tambacounda accueille depuis hier, lundi 26 décembre 2022, le gotha de la République pour la reprise en fin 2022 des formats de Conseil des ministres décentralisé, une initiative inaugurée par le président Macky Sall depuis 2012, année de son accession à la magistrature suprême au Sénégal. Accueilli à sa descente d’avion par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Antoine Diome, le président Macky Sall va présider pour la deuxième fois une édition du genre dans la capitale du Sud-Ouest du Sénégal après celle de 2013. Les autres membres du gouvernement, des députés, les autorités administratives et politiques locales ont également été à l’accueil du chef de l’Etat dont le long cortège de voitures a emprunté l’avenue Léopold-Sédar-Senghor, en direction de la gouvernance de Tambacounda, où Macky Sall va séjourner jusqu’à vendredi.  Le cachet de l’accueil populaire n’aurait pas aussi manqué à l’arrivée à Tambacounda du  président de la République.

Au cours de son séjour, a révélé le gouverneur de Tambacounda, Oumar Mamadou Baldé, le chef de l’Etat va inaugurer des infrastructures, lancer des travaux publics et s’entretenir avec divers acteurs socioéconomiques, avant de présider le Conseil des ministres décentralisé. L’inauguration du camp militaire de Goudiry, l’un des quatre chefs-lieux de département de la région, fait également partie de l’agenda du président de la République, selon M. Baldé. Qui plus est, Macky Sall dirige ce jour, mardi, « un conseil présidentiel territorialisé», dont le but est d’«évaluer les engagements du gouvernement depuis 2013 et de prévoir les investissements prioritaires de l’Etat pour (…) Tambacounda, pour 2023-2025», a expliqué le gouverneur. En somme, un ensemble d’activités qui s’étaleront sur plusieurs jours pour le chef de l’Etat et son gouvernement, en rapport avec l’exécution et le suivi des politiques étatiques au niveau décentralisé.

Seul bémol : la tournée de Macky Sall n’est pas partie pour ne pas être qualifiée encore de précampagne déguisée. Comme d’ailleurs tous les précédents Conseils des ministres décentralisés que le chef de l’Etat a organisés dans les régions à la veille d’échéances électorales capitales. En une sorte de mobilisation générale de ses troupes et de redynamisation des différentes structures locales de l’Apr (parti présidentiel) et de Benno Bokk Yaakar (la coalition présidentielle). A moins de 14 mois de la présidentielle de 2024, Macky Sall qui tarde encore à lever pour de bon le voile sur sa candidature semble parti pour tâter le pouls des populations de l’intérieur du pays. Et cela, après le démarrage de la vente des cartes au sein de son parti, les sorties multiformes de responsables apéristes défendant sa troisième candidature, et surtout après une investiture qui ne dit pas son nom, sous la dictée de la coalition Benno Bokk Yaakar qui était en séminaire vendredi passé.

MOCTAR DIENG

Leave a reply