Le décès en prison de l’émigré Cheikh Niasse, revenu au Sénégal pour le Grand Magal de Touba, fait réagir le président d’Amnesty Sénégal. Sur son mur tweeter, le ‘’Droit de l’hommiste’’ interpelle la justice du pays.

« La justice doit faire toute la lumière sur les circonstances de l’interpellation de l’émigré Cheikh Niasse, revenu au pays pour le Magal, et sur les causes de son décès en prison », a réagi Seydi Gassama sur son mur.

Pour rappel, venu au Sénégal en provenance de la France pour participer au Magal de Touba, Cheikh Niasse a été arrêté suite à une dispute avec un policier, puis déferré à la prison du Cap Manuel. Malheureusement, 6 jours après son déferrement, il a été déclaré mort.

Bien que l’autopsie du médecin légiste ai conclu une mort « naturelle », sa famille soupçonne un décès survenu suite à des sévices, d’autant plus qu’il a interné à l’hôpital Lde Dantec.

A lire sur le même sujet : L’ASRED exige l’ouverture d’une enquête judiciaire, suite au décès du détenu Cheikh Niass aux urgences de le Dantec

Previous post Le Mali reçoit quatre hélicoptères et des armes de la Russie
Next post Décès de Me Issa Diop : Ousmane Sonko «éternellement reconnaissant»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *