A Johannesburg (Afrique du Sud) depuis hier lundi 11 octobre 2021 vers 4 heures du matin par vol spécial, l’équipe du Sénégal veut décrocher avant terme la qualification dès la 4ème journée des éliminatoires de la coupe du monde 2022 qui l’opposera ce mardi 12 octobre à la Namibie, à partir de 13 h GMT. En conférence de presse ce lundi, le sélectionneur Aliou Cissé a estimé que ce sera le meilleur scénario pour se projeter vers les prochaine échéances avec sérénité la CAN de football.

Arrivé hier au petit matin (4 h locale) à Johannesburg, le sélectionneur Aliou Cissé a fait le point et fixer les enjeux de la seconde confrontation avec la Namibie ce mardi 12 octobre comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde. 

«On a voyagé dans de bonnes conditions. C’était un voyage long parce qu’on a quitté à 16h à Dakar et on est arrivé ici vers 4h du matin (heure locale). On a pu faire les tests PCR ce matin (hier) puis on a laissé les joueurs se reposer un peu. On fera une séance légère à 17 heures (hier) sur le terrain où on jouera demain (ce mardi). Dans l’ensemble, je peux dire que tout le monde est là et va bien » a fait savoir Aliou Cissé, à Johannesburg. 

“Jouer un match intelligent”

«Le meilleur scénario c’est de gagner pour se qualifier avant terme. Nous devons jouer un match intelligent et de se concentrer sur la préparation de la CAN plus sereinement. C’est notre souhait. Maintenant, c’est un match de football. L’important pour nous, c’est de faire un bon résultat, d’aborder ce match avec la même envie que celui du match aller chez nous. Nous devons jouer un match intelligent. Tout en sachant que ce ne sera pas le même match. En face, il y aura une équipe très concentré, une équipe qui aura envie de faire tomber le Sénégal», souligne t-il

Selon lui l’élément majeur c’est «la fraîcheur physique».
«Je pense que sur nos dernières sorties et ce qu’on a montré en première période contre le Namibie doivent nous réconforter sur notre ligne directrice, principes et identité de jeu. L’élément le plus important est cette fraicheur physique après le voyage. Le peu de récupération qu’on a eu, le manque de sommeil, je pense que la fraicheur jouera sur ce match. »

Revenant sur le match aller le coach national pense les erreurs notées en fin de match n’étaient pas liées à un problème mental mais plutôt de concentration et lecture de jeu. 

“Il y a des moments où l’adversaire est haut sur le terrain. En voulant sortir le ballon court, on prend des risques. Malgré la pression, on a pu sortir les ballons. Je ne crois pas que c’était de la suffisance de la part de mes joueurs mais de lecture. On n’a pas eu cet équilibre lors des 15 dernières minutes. On doit rectifier cela le plus rapidement lors de ce match retour”, explique-t-il.

“Le ministre des sports est un compétiteur… on a tous envie de gagner la CAN”

“Le ministre des sports est un compétiteur comme l’est le président de la Fédération de football, le comité exécutif et le monde du football. On a tous envie de gagner la CAN. Il y aura cinq nations africaines qui sont capables de la gagner”, répond t-il.

Poursuivant son propos, il souligne qu’il faudra aborder la CAN au Cameroun de la meilleure façon qui soit.
“La coupe d’Afrique est une compétition très difficile. Nous avons perdu en 2019 en finale mais on n’a pas démérité. Il faut continuer à regarder les erreurs que l’on a pu commettre, les rectifier et aborder cette CAN de la meilleure façon qui soit. Le ministre des Sports fait partie de notre équipe. Quand la Fédération gagne, on est tous ensemble. Nous sommes donc dans la même équipe. La force de cette équipe nationale est qu’il y a une bonne entente entre elle et la Fédération”, soutient Aliou Cissé.

Omar DIAW

Previous post Ziguinchor : Ousmane Sonko et ses militants font l’objet d’une attaque attribuée à des militants de Doudou Ka
Next post Le maire Serigne Guèye Diop, candidat à sa propre succession, enrôle son principal opposant á Sandiara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *