La rentrée scolaire dans le nouveau département de Keur Massar risque d’être compromise par la nappe phréatique qui affleure. Les eaux dans les écoles inondées ont été évacuées par les Sapeurs-pompiers ; mais les efforts sur les opérations de pompage risquent d’être annihilés par la remontée de la nappe qui affleure dans presque la quasi-totalité des écoles qui ont subi la furie des eaux durant cet hivernage.

Les pluies de cette année 2021 ont encore causé beaucoup de dégâts dans le nouveau département de Keur Massar. Beaucoup d’écoles ont été submergés par les eaux de pluies. C’est le cas le cas à l’unité 23 des Parcelles Assainies, à l’unité 5, etc. où les eaux sont toujours dans les cours des écoles élémentaires de la zone. La cour du Collége d’enseignement moyen (CEM) de la localité est toujours dans les eaux ; des sacs remplis de sable qui servent de pont pour accéder dans les salles de classes facilite le déplacement dans l’établissement secondaire.

Le lycée de Jaxaay qui était également rempli d’eau est attaqué par l’équipe des Sapeurs-pompiers qui y effectue des opérations de pompages pour libérer l’école. A l’unité 14, c’est le mur de l’école qui s’est affaissé, par la force des fortes précipitations ; des typhas et des herbes forment le décor où des troupeaux de bœufs viennent paître l’herbe, sous la surveillance du berger.

Heureusement, un peu plus loin, dans la zone de Aladji Pathé, l’école éponyme n’est pas inondée, au grand bonheur des populations qui pensent effectuer une bonne rentrée scolaire ; même si dans cette localité les habitations ont souffert des affres des inondations. Autre réalité à l’unité 3 des Parcelles Assainies notamment à l’école Mame Ndawa…

Moussa THIAM

Previous post Verdict : Guy Marius Sagna s’en sort avec 3 mois avec sursis
Next post Ouverture session unique de l’Assemblée nationale: Aymerou Gningue et Serigne Cheikh Mbacké confirmés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *