Un homme armé d’un arc et de flèches a tué cinq personnes selon la police et en a blessé plusieurs autres ce mercredi 13 octobre à Kongsberg, dans le sud-est de la Norvège, avant d’être arrêté par la police, qui n’a pas exclu une motivation terroriste.

« Nous pouvons malheureusement confirmer qu’il y a plusieurs blessés et aussi malheureusement plusieurs tués », a déclaré un responsable de la police locale, Øyvind Aas, lors d’un point de presse. « L’homme qui a commis cet acte a été arrêté par la police et, d’après nos informations, il n’y a qu’une personne impliquée », a-t-il ajouté.

Quelles motivations ?

Les motivations de l’attaque, qui s’est produite à plusieurs endroits de Kongsberg dont un supermarché aux alentours de 18h30 (16h30 TU), sont encore indéterminées à ce stade. « Vu le déroulement des faits, il est naturel d’évaluer s’il s’agit d’une attaque terroriste », a ajouté Øyvind Aas un peu plus tard lors d’un nouveau point de presse. « Le suspect n’a pas été entendu et il est trop tôt pour se prononcer sur ses mobiles », a-t-il ajouté, précisant que les enquêteurs gardaient « toutes les possibilités ouvertes ».

Le parcours de cet homme armé d’un arc et de flèches dans un quartier animé qui compte des logements, des commerces et un campus universitaire n’aura duré que vingt minutes, le temps qu’il soit arrêté par la police, indique notre correspondant régional, Frédéric Faux. Mais il a été sanglant. Le bilan s’élève à cinq morts et deux blessés. Les habitants de Kongsberg, petite ville situé à quatre-vingt kilomètres à l’ouest de la capitale Oslo, ont dû rester chez eux, alors qu’un imposant dispositif policier était déployé, avec démineurs et hélicoptères.

Les enquêteurs n’ont pas donné de précision sur les motivations du suspect, un Danois âgé de 37 ans, qui aurait agi seul. Vu la nature des faits, cependant, ils n’excluent pas un acte terroriste. Selon la chaîne de télévision TV2, l’homme à l’arc se serait récemment converti à l’islam, et aurait eu sur lui d’autres armes. Les services de renseignement intérieur (PST) ont été alertés, a indiqué un porte-parole à l’AFP. « Ce ne sont pour l’instant que des conjectures », a déclaré le porte-parole, Martin Bernsen, interrogé sur l’éventualité d’une attaque terroriste.

Pas d’autres détails sur le suspect

La police n’a pas fourni d’autres détails sur le suspect, qui a été emmené au commissariat de la ville voisine de Drammen. Elle n’a ni confirmé ni démenti qu’il était connu des services. Aucun autre suspect n’est activement recherché.

Le royaume nordique a déjà été plusieurs fois la cible d’attaques, mais plutôt venues de l’extrême-droite. La plus marquante s’est déroulée en juillet 2011, quand Anders Breivik avait fait exploser une bombe à Oslo avant d’ouvrir le feu sur un rassemblement de la jeunesse travailliste, à Utoya, faisant 77 victimes.

(Avec RFI.FR)

Previous post Insolite : Diourbel, le maire «chasse» une bande de malfaiteurs qui abandonne tout derrière
Next post Verdict : Guy Marius Sagna s’en sort avec 3 mois avec sursis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *