Jugé devant le tribunal des flagrants délits de Dakar pour diffusion de fausses nouvelles, Guy Marius Sagna vient d’être condamné, ce jeudi 14 octobre. Le juge lui a servi une peine de 3 mois avec sur sursis.


Ainsi, l’activiste et membre du mouvement Frapp va rentrer chez lui après quelques jours passés en prison.

Poursuivi pour diffusion de fausses nouvelles, suite à son post sur Facebook du 30 septembre 2021, l’activiste avait vu le procureur requérir une peine de 2 ans, dont 6 avec sursis contre lui.

Il avait été arrêté à Vélingara où il manifestait au côté des populations de Pakour, victimes de spoliation foncière sur 1000 hectares.

Previous post Un homme armé d’un arc tue plusieurs personnes dans le sud-est de la Norvège
Next post L’hôpital Albert Royer alerte sur des cas de grippes sur les enfants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *