0 0
Read Time:2 Minute, 44 Second

Le 20e concours d’agrégation en Sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES) s’est tenu du 4 au 17 novembre dernier à Cotonou, au Bénin. A l’issue de cette compétition bi-annuelle, onze enseignants des universités sénégalaises ont intégré le cercle des agrégés. Ils ont été admis au grade de « Maître de conférences agrégé du CAMES ».

Ils sont au total onze enseignants des universités sénégalaises qui rejoignent désormais le prestigieux cercle des agrégés du Conseil africain et malgache de l’enseignement supérieur (CAMES). Le 20e concours d’agrégation des Sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion qui s’est tenu du 4 au 17 novembre dernier à Cotonou, a livré ses résultats.

Pour la section « Sciences Economiques », 3 sénégalais sont sortis du lot des 26 candidats déclarés admis. Il s’agit d’Omar Sène de l’Université Alioune Diop de Bambey qui a caracolé en tête, de Papa Yona Boubacar Mané de l’UGB et d’Allé Nar Diop de l’UCAD. Concernant la section « Sciences de Gestion », les promus sont au nombre de 24. Angélique Ngaha de l’Université Alioune Diop de Bambey arrivée en tête, Abdou Karim Faye de l’UCAD, Amadou Sidy Aly Ba de l’UGB, Bertin Chabi du CESAG et Serigne Diop de l’Université de Ziguinchor ont réussi à tirer leur épingle du jeu dans cette catégorie.

En Droit Privé, Fatimatou Bineta Dia de l’UCAD est la seule candidate venant du Sénégal sur les 14 candidats déclarés admis. En Sciences Politiques également, on y retrouve un seul candidat venant du Sénégal parmi les trois lauréats. Il s’agit de Maurice Soudieck Dione, professeur à  l’UGB.

Si dans ces sections, le Sénégal a été illustré, en Droit Public, il y a eu aucun sénégalais parmi les 9 candidats déclarés admis alors qu’en 2019, le Sénégal avait enregistré 3 admis sur 5 candidats dans cette catégorie.

En « Histoires des Institutions », le Sénégal a remporté la palme avec l’admission de Lucienne Codou Ndione de l’UCAD. Elle est l’unique lauréate dans cette catégorie.

En effet, au vu de ces résultats, le Sénégal n’a pas brillé de tout son éclat lors ce 20e concours d’agrégation des Sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion contrairement en 2019 où il était à la première place avec un taux de 73,8% suivi du Burkina Faso, 14 candidats avaient été déclarés admis sur 17 candidats présentés. Certains parlent même de contre-performances des universités sénégalaises surtout pour l’UCAD où un recul  est constaté.

Toutefois, l’Université de Dakar a vu deux de ses professeurs présider des jurys. Il s’agit du Pr Ahmadou Aly Mbaye pour la Section Economie et Pr Ismaila Madior Fall pour la section Droit Public.

Composé de 19 pays, le CAMES organise tous les deux ans, les concours d’agrégation des Sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion. Les objectifs consistent à « recruter des personnels de l’Enseignement supérieur en garantissant le niveau international des enseignants », à «adapter le mode de recrutement de l’enseignement supérieur aux réalités africaines », à «évaluer les aptitudes des candidats aux fonctions d’enseignants du supérieur » et à « favoriser la promotion des enseignants ».

Mariame DJIGO

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Élection miss Sénégal : Un événement aussi vieux que les indépendances
Next post Résultats concours Cames 2021 : « Ce n’est pas une contre-performance pour les universités sénégalaises », Fatimatou Bineta Dia, pr agrégée en Droit privé

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%