0 0
Read Time:1 Minute, 16 Second

A l’issue de la réunion du Conseil supérieur de la Magistrature (CSM) d’hier, lundi 22 novembre 2021, l’ancien président de l’Union des magistrats sénégalais (UMS), a été affecté à Tambacounda.  Le compte rendu de la réunion du CSM signale qu’il quitte la Présidence de Chambre de la Cour d’Appel de Thiés pour celle de Tambacounda. Sanction ou simple affectation, la mutation suscite des questions, si l’on sait que Souleymane Téliko a toujours porté un combat pour une autre gestion de l’appareil judiciaire, l’indépendance de la Justice et de la carrière des magistrats.

Pour rappel, ses deux mandats à la tête de l’UMS ont été marqués par son engagement pour l’indépendance de la Justice, avec le retrait de l’exécutif du CSM. L’idée qu’il a toujours défendue est qu’une bonne marche de la justice ne peut aller de pair avec la présence du président de la République et de son ministre de la Justice dans le Conseil supérieur de la magistrature. La plaidoirie de Souleymane Téliko a toujours été aussi l’ouverture du Conseil supérieur de la magistrature à d’autres entités de la société telles que les universitaires et la société civile. La dépendance directe du parquet du ministère de la Justice fut parmi les griefs de l’ancien président de l’UMS. L’avancement dans la carrière du magistrat devrait aussi dépendre des pairs et non d’une quelconque autorité politique, trouvait-il.   

FN

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post DISCOURS ASYMPTOMATIQUE : ET VOGUE LA GALERE…
Next post Première journée Ligue 2 : Stade de Mbour-Uso (2-1) : Retrouvailles sur fond de recueillement des victimes de Demba Diop

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%