0 0
Read Time:43 Second

La 3ème édition de la Conférence intensification durable (Cid) officiellement ouverte, ce jour mercredi 24 novembre 2021, à Dakar et ce, jusqu’au 26 courant a engagé l’Etat du Sénégal, chercheurs, universitaires et monde paysan autour d’une réflexion, devant menant à un fort plaidoyer pour la transition agro-écologique (Tae), afin d’assurer une intensification durable de l’agriculture et la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l’Ouest.

Placée sous le thème inclusif « Adaptation et résilience des agricultures en Afrique de l’Ouest : innovations agro-écologiques et intégration des territoires », elle se focalise sur des échanges d’expériences entre partenaires scientifiques, de la société civile et du développement aux fins d’alimenter le dialogue politique en faveur de la Tae pour l’intensification durable de la productivité des sols africains, à destination du développement durable « économique » des populations agricoles.

JEAN PIERRE MALOU

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Affaire Wari – Condamné à 2 ans dont 6 mois ferme, les avocats de Kabirou Mbodj, tout comme ceux des plaignants, comptent attaquer la décision
Next post Ousmane Sonko “déchire” la charte de non-violence suggérée, puis s’explique

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%