0 0
Read Time:40 Second

“On sait au Sénégal que 15% des enfants ne vivent pas avec leur père ou leur mère. Ça fait à peu près 1 million. Cela ne veut pas dire que ce sont des enfants qui sont victimes de traite, mais ce sont des enfants qui sont privés de la protection de leurs parents. Raison pour laquelle le risque d’abus et d’exploitation et de maltraitance est plus élevé.

Il s’agit de prévenir la séparation familiale, la maltraitance et s’assurer que tous les enfants qui sont dans cette situation d’une potentielle maltraitance ou traite puissent être identifiés, signalés et secourus et que les auteurs qui commettent ces abus puissent être sévèrement sanctionnés. “

Laetitia Bazzi, chef de la section protection de l’enfant à l’unicef

Fatou NDIAYE 

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post (Exclusivité) Affaire de la pharmacie de la place de l’indépendance : La Cour Suprême réinstalle Aïcha Goundiam Mbodji dans ses droits
Next post Trophée des Globe Soccer Awards : Edouard Mendy encore nominé

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%