23ème édition coupe du monde u-20 en Argentine : le Sénégal à la conquête du monde

0
863

Vainqueurs de la CAN, il y a quelques semaines en Egypte, l’équipe du Sénégal va aller à la conquête du monde avec la 23ème édition Coupe du monde U20 qui se joue du 20 mai au 11 juin 2023 en Argentine. Les Lionceaux entrent en lice demain dimanche 21 mai, avec son premier match contre le Japon dans le groupe C. Après trois campagnes soldées par une place de demi-finalistes et de quart de finalistes, les Lionceaux  ont cette année haussé leur ambition et rêvent de  soulever un premier trophée mondial lors de cette quatrième participation après 2015, 2017 et 2019. 

Championne d’Afrique en titre, l’équipe Sénégal des moins de 20 ans, engage la Coupe du monde de la catégorie qui se déroule de ce samedi 20 mai au 11 juin en Argentine. Les Lionceaux vont disputer son premier match demain dimanche (21 h GMT) contre les du Japon, pour le compte de la poule C de la compétition. Contrairement aux juniors sénégalais, les Petits Samouraï japonais sont une des sélections les plus expérimentées et les plus assidues de cette compétition U20 et  vont participer  pour la 11ème fois de leur histoire.

Il avait ainsi atteint la finale lors de l’édition en 1999. Les cadets sénégalais affronteront ensuite les Colombiens, 3ème de la dernière Copa America U20 avant de boucler la phase de poules avec un dernier duel face à Israël, considéré comme le qualifié surprise de la zone Europe.  On le rappelle, l’équipe israélienne qui est d’ailleurs la  base du retrait  par la Fifa de l’organisation de la compétition à l’Indonésie  suite  aux refus de certains gouverneurs les accueillir.  Pour cette campagne les Lionceaux nourrissent de grandes ambitions. Après sa victoire continentale, la sélection de Malick Daf veut mettre la main sur le plus prestigieux des trophées du monde. Un objectif à portée de main pour le Sénégal. Si l’on se tourne  sur son parcours africain mais surtout  pour avoir déjà conquis une place de quart de finaliste et de demi-finaliste lors de ses trois dernières participations en Coupe du monde. Ayant découvert la compétition en 2015, en Nouvelle-Zélande, les juniors sénégalais dirigés alors par feu Joseph Koto avaient d’emblée marqué  leur empreinte en atteignant avec brio  la demi-finale. Deux ans plus tard, en 2017, lors du mondial qui se déroule en République Corée du Sud, les «Koto’s Boys» avaient démarré par une probante victoire devant l’Arabie Saoudite (2-0) avant de s’incliner contre les Etats-Unis (0-1) et faire match nul devant Equateur. Mais, ils tomberont en huitième de finale après une défaite contre le Mexique (1 à 0).

Avec Youssou Dabo qui prendra le relai de Joseph Koto sur le banc, le Sénégal garde le cap  lors du Mondial 2019  disputé  en Pologne.  La bande de Ibrahima Niane, Ousseynou Cavin Diagne, Jon Lopy, Abdoulaye Niakhate Ndiaye, Formose Mendy, Moussa Ndiaye, Amadou Diagne, Ndiaye et autre Youssouph Badji  décroche une place de quart de finale.

Au pays de Messi et des champions du monde 2022, le sélectionneur Malick Daff, a fini de décliner ses ambitions de soulever la Coupe du monde.  Après l’avoir clairement affiché, il compte s’adosser sur le  groupe victorieux du dernière CAN mais légèrement remanié après l’impossibilité de disposer de ses deux cadres Pape Amadou Diallo et  Lamine Camara retenus par le club.   Il doit aussi passer de  gardien titulaire Lamine Badji  déclaré forfait à la dernière  minute suite à une blessure à la cuisse contractée samedi 13 mai lors du match amical opposant le Sénégal et les Etats unis (1-2) à Buenos Aires. Ce qui le contraint à trois semaines d’indisponibilité et son remplacement  par le quatrième gardien Ndiack Sall.

Omar DIAW

Leave a reply