2ème Sommet Mondial sur la Covid-19 : le ministre Diouf Sarr invite les partenaires à accompagner les efforts du Sénégal

0
178

La vaccination apparaît comme le moyen le plus sûr et le plus efficace pour lutter contre certaines pandémies comme la covid-19. A cet effet, un sommet mondial, deuxième du genre, a été tenu le 12 mai dernier en mode virtuel avec la participation du ministre de la Santé et de l’Action sociale du Sénégal, Abdoulaye Diouf Sarr, qui, dans son discours a renseigné «qu’à la date du 8 mai 2022, 1.470.662 personnes ont reçu au moins une dose soit 16,1% de la population cible de plus de 1 8ans et 1.046.457 personnes sont complètement vaccinées, soit 11,46% de la population cible de plus de 18 ans au Sénégal». Selon le ministre, le Sénégal a validé l’administration d’une «troisième dose» comme «dose de rappel» pour renforcer la protection des individus  et 7.371 personnes l’ont reçue. En outre, il a renseigné «qu’avec le soutien de Tony Blair Institute, nos services délivrent des certificats électroniques de vaccination sûrs, comportant un QR Code». Toutefois, il a avancé que «malgré tous les efforts déployés, ces taux de couverture vaccinale restent encore faibles à cause de la forte régression de la maladie avec moins de 5 cas par jour, mais aussi de la désinformation menée par les mouvements anti-vaccins».

Face à cette situation, Abdoulaye Diouf Sarr a estimé : «notre pays vient d’adopter une nouvelle stratégie d’accélération de la vaccination. Il s’agit d’intensifier la sensibilisation et la communication en vue de susciter la demande de vaccination, d’accorder plus de responsabilités et de moyens aux régions et aux districts sanitaires, de renforcer leur logistique roulante et de conservation des vaccins, de former les personnels de santé, d’assurer une bonne gestion des données de vaccination, sans oublier de mieux structurer l’offre de vaccination».

L’objectif de cette nouvelle démarche, selon le ministre, est de susciter un nouvel engouement des populations pour la vaccination, de répondre efficacement à cette demande et de limiter considérablement les péremptions de doses. «Cette stratégie s’oriente davantage vers la protection des personnes du troisième âge, des porteuses de comorbidités ou de handicap. A cet effet, des actions de proximité seront menées avec l’implication forte des acteurs communautaires, des associations de malades, des leaders communautaires», a-t-il laissé entendre.

Le ministre s’est aussi prononcé sur l’avancement du projet de production de vaccins contre la Covid-19 par l’Institut Pasteur de Dakar. «Le projet est très avancé et reste accompagné par des réformes sur l’environnement pharmaceutique national, avec notamment la création de l’Agence sénégalaise de réglementation pharmaceutique», a-t-il soutenu.

Et d’inviter les «partenaires à accompagner nos efforts sur les différents axes de notre stratégie de vaccination, pour qu’ensemble nous puissions relever le défi de vaincre définitivement la covid-19, grâce notamment à la vaccination».

Denise ZAROUR MEDANG

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :