Aliou Cisse, sélectionneur des «lions» :  » Etre un peu plus tueur devant les buts »

0
52

C’est un Aliou Cissé, visiblement serein qui a fait face à la presse hier, jeudi 24 novembre, au sein de l’imposant Qatar national Convention Center de Doha. Le sélectionneur des Lions affirme d’emblée que son «groupe vit bien». Toutefois, il reconnaît face à l’inefficacité offensive de ses attaquants, que ces derniers devraient «être un peu plus tueurs » au lieu de vendanger les occasions comme ce fut le cas lors de la défaite des Lions face aux Oranje. 

«L’équipe est dos au mur»

« Le groupe vit bien malgré la défaite. Il y a beaucoup d’enseignement lors de cette rencontre où le Sénégal n’a pas été mauvais. On a tenu tête à l’une des meilleures équipes actuellement au monde, classée huitième au ranking FIFA, avec des joueurs de niveau mondial. Je suis très satisfait de mes joueurs. Demain (ce soir face au Qatar) ce sera un match très, très important pour les deux équipes. Vous savez, dans les compétitions de ce niveau-là, à partir du moment où vous perdez votre premier match, vous êtes dos au mur sur le deuxième match. A nous de se concentrer et se rappeler comment on a su s’en sortir quand on a été dos au mur ».

Infirmerie ne désemplie pas

«On a deux garçons qui sont sortis sur blessure Abdou Diallo et Cheikhou Kouyaté. Abdou Diallo a repris les entraînements hier (mercredi, ndlr) et apparemment ça va très bien. Ballo-Touré a repris la course mais il sera indisponible demain (ce soir). Abdou (Diallo) a repris. Cheikhou (Kouyate), j’espère qu’il reprendra la course aujourd’hui (hier, Ndlr). On verra comment ça se passera. Pour l’instant l’incertitude demeure surtout sur le cas de Kouyaté. On a espoir aussi qu’il sera prêt ».

Difficile début de compétition

« Une défaite ça arrive. On avait eu la chance de débuter toutes nos compétitions en gagnant le premier match. En Russie, on a gagné le premier match et la suite vous la connaissez. Aujourd’hui, je peux comprendre que certains doutent de nous. Les joueurs que je dirige ont envie de continuer, d’écrire l’histoire pour les supporters sénégalais. C’est l’occasion pour moi de le lancer un appel aux supporters et de leur dire de continuer à croire en cette équipe. On a envie de faire plaisir à notre peuple. On peut perdre un match et que le contenu soit bon. Cela a été le cas. J’étais très déçu des garçons parce que nous méritions un point. Est-ce qu’il y aura des changements ? On le saura demain (ce soir, ndlr). Ce que je peux dire est qu’il n’y aura pas de révolution ».

Le moral d’Édouard Mendy

« Il va bien. C’est un garçon qui a un mental d’acier. Bien sûr qu’on a eu à discuter avec lui, comme je le fais avec la plupart de nos joueurs. Les qualités  d’Édouard ne sont pas à mettre en doute. C’est un garçon qui vit des moments difficiles mais je n’ai aucun doute, il a entièrement ma confiance et celle de ses coéquipiers. Effectivement, demain (ce soir, ndlr) il sera sur le terrain.

Inefficacité en attaque

« Chaque match est différent. Celui de demain (ce soir, ndlr) le sera. Aujourd’hui je n’ai aucun doute qu’on de la qualité offensive pour marquer des buts. J’en suis sûr et certain. Maintenant, il est important d’être efficace. Cette efficacité c’est dans l’état d’esprit, les comportements, être un peu plus tueur devant les buts, concrétiser les occasions. Je sais que demain (aujourd’hui, ndlr) on aura la possibilité de marquer. Ce qui importe, d’abord, c’est de gagner ce match. Alors, est ce que ce sera sur un score fleuve ? Je ne manque pas d’humilité et je ne manque pas de respect pour cette équipe du Qatar pour le dire ici. Gagner, nous fera avancer, nous donnera encore l’espoir de mieux préparer le match contre l’équateur ».

Différence entre Sénégal et le Qatar

« L’expérience est très importante mais c’est deux champions, Afrique et Asie. Vous pouvez imaginer l’importance et l’intensité qu’il y aura dans ce match. Deux équipes qui sont dos au mur, qui doivent impérativement empocher des points. Effectivement l’expérience est importante. On a eu à jouer ce genre de matchs tout au long de notre parcours depuis 7 ans. On a su les gérer et bien les jouer. On est très sereins et calmes en attendant que le match arrive demain (ce soir, ndlr).

De nos Envoyés Spéciaux, Abdoulaye THIAM et Khalifa Ababacar GUEYE

Leave a reply