Sénégal-politique de développement : la formulation du PAP 2024-2028 lancée

0
321

Après le Plan d’actions prioritaires (Pap 2014-2018), suivi de celui de 2018-2024, le ministre de l’Economie, du Plan et de la coopération, Oulimata Sarr à procédé ce mardi, 24 janvier, à Dakar au lancement du Pap 2024-2028.

Le gouvernement du Sénégal a procédé hier mardi au lancement officiel de son processus de formulation de la Politique nationale de développement (Pnd) assortie d’un Plan d’actions prioritaires pour la période 2024-2028.

Ce troisième Plan d’actions prioritaires s’inscrit dans le cadre du Plan Sénégal Emergent, horizon 2035. Lequel Pse a été validé (Pse 2035). Présidant le lancement dudit processus de formulation, Mme Sarr laisse entendre que cette démarche « obéit aux principes de la loi d’orientation sur le système national de planification et de la loi sur l’aménagement du territoire », a-t-elle fait savoir. Des acteurs de la société civile, du secteur privé, des universitaires, des partenaires techniques et financiers du Sénégal et des agents de l’administration territoriale, ont participé à réunion non sans souhaiter voir toutes ces politiques se traduire en actes.

« Un des objectifs immédiats de cet atelier est de s’accorder sur l’organisation du travail qui pourra durer environ six mois », précise la cheffe du département ministérielle.

Pour se faire, il est préconisé la mise en place de quatre commissions pour la transformation structurelle de l’économie, la protection sociale et le développement durable. A cela, des commissions seront installées dans les régions, afin de mieux adresser les aspirations et préoccupations des territoires.

Les conclusions issues des travaux devraient permettre de bien définir les contours de la nouvelle stratégie de développement du pays durant les cinq prochaines années.

Cet exercice sera une occasion de « consolider les acquis, renforcer l’alignement en rapport avec la vision 2050 de la Cedeao, les agendas 2030 des Nations unies et 2063 de l’Union africaine », a dit Mme Sarr.

Pour une meilleure prise en compte des mutations au niveau national et régional, elle invite tous les acteurs à une synergie d’actions pour poser les conditions de réussite du passage vers un nouveau modèle économique.

A noter que ce Pap 2024-2028 se construit en tenant compte le démarrage de l’exploitation pétrolière et gazière courant 2023-2024, mais également dans la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf).

Jean Pierre Malou

Leave a reply