4eme édition du salon de l’habitat senhabitat : des logements accessibles à tous, une priorité gouvernementale

0
1585

Le 4ème Salon International de l’Habitat, du Logement et de la Construction (SENHABITAT 2022) a été ouvert hier, jeudi 20 octobre, au Centre International de Conférence Abdou Diouf (CICAD – Diamniadio), par le Premier ministre, Amadou Bâ. Le chef du gouvernement a souligné l’importance accordée par le gouvernement à la problématique du logement. Amadou Bâ a plaidé pour un diagnostic sans complaisance des contraintes pour arriver à des solutions afin de combler le gap de 300.000 logements.

Le Premier ministre, Amadou Ba, a présidé l’ouverture de la rencontre (salon) internationale sur l’habitat, le logement et la construction (SENHABITAT 2022)  qui en est à sa quatrième édition. A cette occasion, Amadou Bâ a souligné la place prioritaire que la politique du logement occupe dans le Plan Sénégal émergeant (PSE). Une politique dont l’objectif est de faciliter l’accès au logement pour chaque Sénégalais, à travers la production de masse, dans le contexte d’une demande sans cesse croissante.

«Malgré les efforts considérables et face à une démographie croissante, l’Etat a fait de la politique de l’habitat une priorité, avec des programmes et des projets phares qui, à termes, vont accélérer la production de logements à grande échelle», a dit Amadou Bâ. A titre d’illustration, le chef du gouvernement a rappelé les politiques mises en œuvre par le gouvernement, notamment le programme «zéro bidonville». «Le Projet 100.000 logements, lancés par son excellence M. Macky Sall, président de la République, lors de sa prestation de serment, constitue ainsi une réponse décisive et adaptés aux besoins de logements. Depuis, plusieurs initiatives ont été prises ; les acteurs ont été mobilisés et des politiques mises en œuvre pour atteindre l’objectif visé, pour atteindre l’objectif fixé», a rappelé le Premier ministre.

OPPORTUNITÉ D’ÉCHANGES APPROFONDIES SUR DES STRATÉGIES DE PRODUCTION À GRANDE ÉCHELLE DE LOGEMENTS ABORDABLES POUR TOUS

Face à cette situation, SENHABITAT 2022 qui se tient sur trois jours (du 20 au 22 octobre) se présente comme une opportunité pour pousser la réflexion afin de lever les contraintes qui peuvent plomber l’atteinte de l’objectif de rattraper le gap de 300.000 logements, mais aussi d’arriver à la production de 15.000 unités de logements par an. «Cette 4ème édition de SENHABITAT constitue une opportunité pour échanger de manière approfondie sur des stratégies de production à grande échelle de logements abordables pour tous. Les experts du Sénégal, d’Afrique, de la Turquie vont échanger sur les bonnes pratiques et les exemples réussis de politiques de promotions de logements réussies dans le monde».

Il s’agira, au cours des ateliers, de faire, au préalable, «le point sur les politiques déjà initiées, mais aussi d’avoir un regard tourné vers l’avenir afin de parvenir à identifier les meilleures solutions pour résorber le déficit mais aussi répondre aux nouvelles demandes, en conformité avec le thème choisi pour cette quatrième édition qui est intitulé «Nouvelle dynamique de la production à grande échelle du logement durable et abordable au Sénégal : Stratégies et perspectives».

Il sera également beaucoup question d’étudier, sans complaisance, le cas du Sénégal. Et, selon le chef du gouvernement, beaucoup d’espoirs sont fondés sur ces trois journées pour faire un diagnostic complet du secteur et proposer les remèdes. «Les réflexions initiées dans les ateliers thématiques ne sauraient occulter les problèmes centraux et pressant portant notamment sur le foncier, l’aménagement, le financement du logement, les mesures fiscales et douanières incitatives, l’industrialisation de la construction, le développement de l’écosystème de la construction, les matériaux locaux de constructions, la formation aux métiers du bâtiment, entre autres», a dit le Premier ministre.

S’ADAPTER POUR LES BANQUES ET SE PROFESSIONNALISER POUR LES PROMOTEURS PRIVÉS

Présent à la rencontre, le Directeur général de la Banque de l’Habitat du Sénégal (BHS), a souligné la nécessité pour les banques de s’adapter au nouveau contexte et pour acteurs privés du logement de se professionnaliser pour barrer la route à l’informel qui est en train de la «gangrener» ce domaine de a construction. «Le secteur du logement est un écosystème où chacun a son rôle ; mais chacun doit rester dans son rôle et ce qu’il sait faire. En d’autres termes, ces différents acteurs appartiennent, pour la plupart, à des ordres : architectes, géomètres… et chacun est obligé de se soumettre aux codes édictés par ces ordres. Ce qui n’est pas le cas des entrepreneurs privés qui ont une certaine marge de liberté et d’initiatives», selon Bocar Sy. Mais, leur corps «est en train d’être gangréné par l’informel» ; d’où l’obligation pour eux de s’organiser et de se professionnaliser. Ceci afin de pouvoir apporter la contribution qui doit être la leur dans la politique de l’habitat «low cost».

Le ci-devant président de l’Association des professionnels des banques et établissements financiers a invité ses collègues à se pencher sur leur tare pour pouvoir s’adapter et faire face aux contraintes de leur clientèle et tenir leur rôle dans l’écosystème de la construction et du logement. «Nous nous devons, pour jouer mieux notre partition, de nous remettre en cause, d’innover pour mieux nous adapter aux contraintes de nos clients, aussi bien des promoteurs que de la demande individuelle», a dit Bocar Sy.

«LE SENEGAL PRET A S’INSPIRER DES EXEMPLES REUSSIS DE CONSTRUCTION DE MASSE POUR REALISER LES OBJECTIFS QU’IL S’EST FIXE»

Invitée d’honneur de cette édition, la Turquie a été représentée par son ambassadeur à Dakar. Ahmet Kavas est revenu sur le partenariat qui lie son pays au Sénégal dans le domaine des constructions, avant de faire l’inventaire des réalisations qui portent l’empreinte des entreprises turques au Sénégal. Parmi celles-ci, l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD) de Diass, le stade du président Abdoulaye Wade, le Dakar Arena et le CICAD. Le diplomate a ainsi relevé les performances de son pays en matière de constructions qui font que l’exemple turc peut être un modèle pour l’Afrique.

Dans ce sens, le Premier ministre a fait savoir que le Sénégal est prêt à s’inspirer des exemples réussis de construction de masse pour réaliser les objectifs qu’il s’est fixé. «Les experts du Sénégal, d’Afrique, de la Turquie vont échanger sur les bonnes pratiques et les exemples réussis de politiques de promotions de logements réussies dans le monde», a dit Amadou Bâ qui attend beaucoup des conclusions qui seront issues de ces trois jours d’ateliers. La 4ème édition de SENHABITAT se poursuit jusqu’à ce samedi, avec au menu des ateliers, panels et expositions.

WORE NDOYE

 

Leave a reply