5e édition de la FIPA : les opérateurs économiques appellent à valoriser la diplomatie économique pour une compétitivité économique

0
203

Les opérateurs économique ont appelé à valoriser la diplomatie économique pour le renforcement d’une compétitivité économique. En effet, principal thème retenu par les organisateurs de la 5e édition de la foire internationale des produits africains (FIPA), au Monument de la Renaissance Africaine, lors de la journée dédiée à la chambre de commerce d’industrie et de l’agriculture de Dakar (CCIAD) vendredi 7 juin, la diplomatie économique considéré comme un levier sur lequel il faut s’appuyer pour ouvrir de nouveaux marchés aux entreprises nationales.

« La diplomatie économique thème retenu en cette journée est une brulante actualité. Elle joue un rôle cruciale dans les relations internationales contemporaines en intégrants les dimensions économiques aux efforts diplomatiques traditionnels. C’est un outil stratégique essentiel pour renforcer la compétitivité économique d’un pays sur la scène mondiale », a fait savoir Abdel Kader Ndiaye, vice-président de la chambre de commerce de Dakar, chargé de la coordination des commissions.

Il faut relever que les nouvelles autorités ont mis la souveraineté alimentaire au cœur de leur politique économique. A ce titre, une importance capitale est accordée à la transformation des produits locaux afin d’assurer cette souveraineté alimentaire. Ainsi pour arriver à cette fin, estime le vice-président de la chambre de commerce d’industrie et d’agriculture de Dakar (CCIAD), « La diplomatie économique apparait comme l’un des piliers sur lesquels il faut s’appuyer pour ouvrir de nouveaux marchés aux entreprises nationales. Elle aidera à réduire les barrières commerciales et à négocier les accords de libre-échange. »

A cet effet, le chargé de la coordination des commissions à la CCIAD rappelle que, « la chambre de commerce d’industrie et d’agriculture de Dakar, s’inscrit depuis longtemps dans cette dynamique visant à renforcer les échanges entre notre pays et ses différents partenaires. »

En ce sens M. Ndiaye a salué les efforts des institutions consulaires. « Aujourd’hui il faut saluer que nos institutions consulaires intègrent dans leurs missions, une dimension économique qui permet de nous aider à mobiliser des ressources qui permettent de financer notre développement d’une part mais également de renforcer la compétitivité économique de nos Etats au niveau de la Zlecaf », a-t-il conclu.

Ousmane GOUDIABY

Leave a reply