Répression des manifestants : le coup de gueule d’Alioune Tine

0
373

Alioune tine est dans tous ses états suite à la répression des manifestants, occasionnant par ailleurs trois morts (Dakar, Ziguinchor et Bignona). Dans un poste sur tweeter, le président de Africa Jom Center indexe du doigt l’administration, les forces de sécurité et de défense (FDS) et la justice, qui selon lui sont au cœur de tout ce qui est arrivé dans l’après midi du 17 juin 2022.

Le président de Africa Jom Center est très remonté contre les répressions que les Fds ont fait subir aux manifestants, hier lors de la manifestation interdite par le préfet.

« Quand les manifestations sont sécurisées par l’administration et les forces de sécurité, on a zéro mort, zéro dégât matériel. Quand les manifestations sont interdites, on a une répression brutale qui fait des morts et des dégâts matériels. Interdiction est égal désordre, morts, dégâts », s’est indigné Alioune Tine dans un poste sur tweeter.

Selon lui « Une démocratie qui ne veut pas grandir, qui ne veut pas mûrir est une démocratie dégénérescente : quand les forces de sécurité et de défense occupent l’espace public pour étouffer les libertés, quand le juge chargé de protéger les libertés fondamentales entérine l’interdiction de manifester, quand les insulteurs sont légitimes », fulmine-t-il.

Ousmane Goudiaby (stagiaire)

Leave a reply