A cause des propos d’Ousmane Sonko sur la Dpg : le bureau de l’Assemblée nationale sursoit au débat d’orientation budgétaire

0
333

Le bureau de l’Assemblée nationale a décidé de sursoir au débat d’orientation budgétaire qui était prévu avant-hier, samedi 29 juin, à l’hémicycle. Selon le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakar Abdou Mbow, cette décision a été prise suite  au refus du Premier Ministre Ousmane Sonko de tenir sa déclaration de politique générale dans une Assemblée nationale qui ne reconnait pas le poste de Premier Ministre. 

Le bureau de l’Assemblée nationale qui s’est réuni  avant-hier, samedi 29 juin, a décidé de sursoir au  débat d’orientation budgétaire qui devrait se tenir le même jour à l’hémicycle. Les raisons de cette annulation sont liées  au refus du premier Ministre Ousmane Sonko de tenir sa déclaration de politique générale dans une Assemblée nationale où « le règlement intérieur a été falsifié ». Le bureau de l’Assemblée nationale dénonce ainsi les propos « discourtois » du Premier ministre. « Ousmane  Sonko a voulu réduire l’Assemblée nationale à sa simple expression en soutenant mordicus ne pas reconnaître le parlement  et  qu’il ne viendra pas tenir sa Dpg et qu’il allait le faire devant un jury populaire. Mais de qui se moque-t-on ? Le Sénégal n’est une rue publique, mais une république. Dans une rue publique, on peut faire une Dpg, mais  l’institution que nous incarnons et le respect des institutions que nous voulons n’acceptent pas cela. C’est pourquoi le bureau a décidé souverainement de sursoir au Dob. Vous avez vu tout à l’heure que le ministre des Finances et du budget Cheikh Diba et son équipe se sont retirés », a informé le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar Abdou Mbow.  Le bureau a demandé au président de l’Assemblée nationale de prendre contact avec le Président de la République pour que ce problème puisse être réglé. « On voudrait nous priver en nous emmenant ici pour qu’on s’adonne à des confrontations physiques comme ils ont l’habitude de le faire. Nous sommes des opposants républicains qui respectons le Sénégal. Nous représentons l’Assemblée nationale. Nous sommes des députés de la République pas de Sonko ou de la rue publique », a-t-il martelé. Selon lui, la responsabilité voudrait que le Premier ministre qui est contraint par l’article 55 vienne  faire sa Dpg devant l’Assemblée nationale. «Le président de l’Assemblée  a pris cette décision et nous tenons à informer l’opinion nationale et internationale que l’Assemblée respecte la Constitution, elle respecte les Sénégalais et les lois et règlements de ce pays », soutient Abdou Mbow.  Toutefois, l’Assemblée nationale conformément à son règlement intérieur et à la Constitution a procédé par la suite  à la fermeture de la session unique ordinaire de l’année en présence du Ministre du Travail et des relations avec les institutions Yankhoba Diémé.

NDEYE AMINATA CISSE

Leave a reply