À l’ASP, Seydina Oumar Touré veut exercer une mission de “sécurité à visage humain”

0
187

(APS) – Le nouveau directeur général de l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (ASP), Seydina Oumar Touré, souhaite faire exercer à cette entreprise publique une mission de “sécurité à visage humain” en privilégiant l’”écoute” des bénéficiaires de ses services.

“Les nouveaux défis que doit relever l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité impliquent, entre autres, une sécurité à visage humain”, a dit M. Touré en invitant les agents de l’ASP à développer “la capacité d’écoute, pour une bonne orientation et une assistance effective des populations”.

Les nouvelles autorités du pays vont entamer “très rapidement un processus d’humanisation du secteur de la sécurité publique, auquel seront associées les populations en vue d’une prise en charge efficace de leurs besoins sécuritaires”, a-t-il assuré en prenant fonction, jeudi, en remplacement de Mamadou Salif Sow.

“La sécurité de proximité jouera un rôle fondamental” dans cette nouvelle démarche, a dit M. Touré.

L’ancien officier de gendarmerie estime que la sécurité de proximité doit aller au-delà de la perception “exclusivement policière et répréhensive, qui a souvent dominé notre compréhension des problématiques sécuritaires”.

Pour y arriver, l’ASP “doit désormais prendre en compte les besoins et la demande de la communauté”, a-t-il ajouté.

L’ex-directeur général de l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité, Mamadou Salif Sow, s’est réjoui des efforts fournis par l’État pour améliorer les conditions de vie et de travail des employés de cette structure publique.

“Il y a lieu de citer la revalorisation des pécules des ASP (les agents de sécurité de proximité), qui sont passés de 50.000 à 90.000 francs CFA par mois, la réorganisation de l’agence, avec un organigramme favorisant la création d’une nouvelle direction chargée de la recherche, du développement et de l’innovation, la création de pôles de coordination dans le nord, le sud, le centre et l’ouest du pays”, a signalé M. Sow.

Selon lui, l’agence a acquis, à Diamniadio (ouest), un terrain prévu pour la construction de son siège, lequel permettra d’”alléger ses charges locatives”.

Un centre médicosocial sera construit au sein du futur siège de l’ASP. “Ce sont des [acquis] à consolider et à renforcer”, a dit Mamadou Salif Sow.

Leave a reply