Abdou Khadre Ndiaye liste les blocages de l’échec des objectifs d’autosuffisance alimentaire

0
160

Invité de l’émission objection de la radio Sudfm hier, dimanche 10 avril, l’Expert en politique publique et développement Abdou Khadre Ndiaye est revenu sur les raisons de l’inefficacité des politiques d’autosuffisance mises en œuvre par les différents régimes qui se sont succédé à la tête de l’Etat sénégalais, ces dernières années. Répondant à une interpellation de notre confrère Baye Oumar Guèye sur la question, il a indiqué que les blocages de la matérialisation des politiques d’autosuffisance alimentaire sont liés à des facteurs climatiques dont la « pluviométrie qui ne dépend pas de l’homme ». Mais aussi des facteurs qui dépendent du ministère de l’Agriculture notamment « l’octroi du matériel agricole et d’intrants aux agriculteurs ».

Poursuivant son analyse, l’Expert en politique publique et développement de faire ainsi remarquer à ce titre qu’il n’y a pas échec nonobstant le fait que l’objectif de l’autosuffisance alimentaire n’est pas encore atteint.

« Le Sénégal a pris plusieurs options, de 1960 à nos jours. Souvenez-vous bien, avec le régime Dia, il y avait ce qu’on appelait ‘Socialisme africain’. Il y avait aussi le système des Seko qui existait avec les paysans et y avait des bons et tout. Mais lorsque Abdoulaye Wade est venu aussi, il a eu à développer des plans de développement économique, surtout dans le domaine de l’agriculture comme la Goana et d’autres plans mis en œuvre », a-t-il d’emblée précisé. Avant d’ajouter ; « En 2012, à son arrivée, le président Macky Sall a, lui aussi, mis en place beaucoup de réformes. Au niveau du ministère de l’Agriculture et de l’Équipement rural, il y a ce qu’on appelle le Pracas, qui est un programme pour l’accélération de l’agriculture. Ici, la souveraineté alimentaire est axée sur l’autosuffisance dans la filière horticole et la culture du riz».

NANDO CABRAL GOMIS

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :