Abdoul Mbaye explique les raisons de sa non-investiture sur les listes des députés de l’inter-coalition

0
155

Lors de ce face-à-face avec notre confrère Baye Oumar Guèye, le leader de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail est également revenu sur les raisons de son absence sur les listes de candidats investis par l’inter-coalition Yewwi-Wallu. Ainsi, soulignant que le rétablissement de la démocratie au Sénégal passe par un nouveau rôle à donner à l’Assemblée nationale dans le cadre du rééquilibrage des institutions, à travers la modification de la Constitution et l’application des décisions des Assises nationales et des propositions de la Commission nationale de réforme des institutions (Cnri), Abdoul Mbaye indiquera que ce projet n’était possible que par la constitution de coalitions fortes en raison de la nature du scrutin qui est celui d’une élection à un tour majoritaire. « Nous avons très tôt reçu mandat d’abord du Conseil national de l’Act (Alliance pour la citoyenneté et le travail) qu’il fallait s’engager dans une démarche de rassemblement de l’opposition. Mais quand vous allez en coalition, vous n’avez pas la maîtrise de la liste qui sera déposée » s’est justifié l’ancien Premier ministre qui précise que « c’est une responsabilité qui incombe totalement au mandataire en dernière minute ».

« Je n’ai pas souhaité prendre le risque de créer des raisons de me fâcher contre un mandataire désigné qui m’aurait mis dans une place non honorable pour devenir honorable député. Je me suis donc contenté de rester dans une dynamique de contribution essentiellement orientée au niveau de Kaolack où nous avions un candidat, une candidate d’ailleurs pour être plus précis, Sokhna Zeynab Cissé. C’est donc dans cette localité que nous avions développé nos efforts », a-t-il encore ajouté avant de saluer les résultats obtenus même si ces derniers n’ont pas permis l’élection de leur représentante. « Pour la première fois, depuis l’indépendance à Kaolack, l’opposition gagne la ville malheureusement les autres communes n’ont pas suivi. Mais, nous avons apporté quand même à la coalition Yewwi Askan wi sous laquelle Kaolack était placée dans le cadre de l’inter-coalition, 45000 voix, l’équivalant d’un député sur la liste nationale».

NANDO CABRAL GOMIS

Leave a reply