Abdoulaye Daouda Diallo rassure les députés sur la transparence de la répartition des recettes issues de l’exploitation des hydrocarbures

0
271

Le Ministre des Finances et du budget Abdoulaye Daouda Diallo a fait face aux députés hier, lundi 11 Avril, pour défendre le projet de loi relatif à la répartition et à l’encadrement de la gestion des recettes issues de l’exploitation des hydrocarbures. A cette occasion, il a tenu à rassurer les députés sur la protection constitutionnelle  à accorder au principe selon lequel les ressources naturelles appartiennent au peuple.

En séance plénière hier, lundi 11 Avril, le Ministre des Finances et du budget Abdoulaye Daouda Diallo a tenu à rassurer les députés sur la protection constitutionnelle à accorder au principe selon lequel les ressources naturelles appartiennent au peuple. Il dira ainsi que celui-ci est du domaine de la loi, c’est à dire que cette disposition  ne peut être  modifiée que par  le législateur, ce qui est une garantie importante de transparence. Relativement au contenu du projet de loi, le ministre a indiqué que les recettes d’hydrocarbures serviront aussi à l’investissement  dans le cadre  du budget général. En effet, selon lui, le comité d’investissement sera mis en place pour réfléchir  sur les besoins d’investissement réels éligibles  à hauteur de 90%  et 10% des recettes allouées au fonds intergénérationnel et au fonds de stabilisation  qui sera abondé  par le surplus de recettes constaté, à la fin de chaque trimestre. « Ce présent projet de loi détermine le partage des recettes provenant de l’exploitation des hydrocarbures entre le budget général, un fonds de stabilisation pour se prémunir de risques de volatilité des recettes  d’hydrocarbures et un fonds intergénérationnel destiné à tenir disponible, pour les générations futures , une épargne constituée à partir des recettes tirées de l’exploitation des hydrocarbures et rentabilisée à travers des placements », a fait savoir Abdoulaye Daouda Diallo.

Les parts des recettes affectées au budget général et au fonds intergénérationnel sont déterminées aux moyens d’outils d’analyse  économique, compte tenu du besoin substantiel en investissement  et de la qualité relativement modérée des ressources d’hydrocarbures  ainsi que de l’horizon limitée. De plus, il définit les principes et les mécanismes  d’utilisation des recettes  affectées au budget général et encadre l’abondement et les retraits de ressources au niveau des deux fonds, en cohérence avec le niveau des réserves d’hydrocarbures, les variations de prix et la stabilité macroéconomique. Selon le ministre, les investissements qui seront retenus par le comité  seront  assurément les plus  sûrs, même si la rentabilité n’est pas élevée, la prudence sera de mise. Aussi a-t-il précisé que  l’intégralité des recettes  sera retracée dans le budget.

NDEYE AMINATA CISSE

Leave a reply