Accés des TPE-PME aux marches publics : seuls 11% connaissent les rouages au Sénégal

0
185

Les Très petites entreprises (Tpe) et des Petites et moyennes entreprises (Pme) accèdent difficilement à la commande publique. Une situation liée à la méconnaissance des mécanismes de passation des marchés.

L’accès des Très petites entreprises et Petites et moyennes entreprises (Tpe-Pme) aux marchés publics est cauchemardesque pour celles-ci pour méconnaissance des mécanismes de passation desdits marchés publics. Une carence d’information confortée par la dernière étude de recensement générale des entreprises en date de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) qui relève que seuls 11,8% des unités économiques connaissent les marchés publics.  Et, lorsqu’elles en ont connaissance, il leur est difficile de remplir les conditions d’éligibilité pour postuler et espérer gagner le marché.

Pourtant, « le code des marchés publics ouvre des perspectives aux petites et moyennes entreprise à travers notamment la sous-traitance », fait remarquer le président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture (Cciad), Abdoulaye Sow. Il présidait mercredi dernier à son institution consulaire une session de renforcement de capacités sur l’accès des Tpe-Pme aux marches publics.

Elles peuvent avec l’appui des autorités contractantes et des donneurs d’ordre, « obtenir des grandes entreprises la sous-traitance de certaines parties du marché exécuté », explique le président Sow. Il indique que la sous-traitance est une opportunité pour les Tpe-Pme de gagner de l’argent mais également de capitaliser une expérience qui pourra être valorisée dans d’autres marchés. L’objectif de la session du jour, selon lui, est de faire connaissance avec les différents types de marchés, les possibilités qu’ils offrent aux Tpe et Pme mais également les contraintes auxquelles ces entreprises doivent faire face pour participer et gagner.

Se développer grâce à la commande publique nécessite la mise en place « d’une stratégie vous permettant d’entrer en contact avec les autorités contractantes, les donneurs d’ordre, chercher l’information à travers la veille sur les appels d’offre, se conformer aux règles et conditions du marché et mettre toutes les chances de son côté pour gagner », s’est-il ainsi adressé aux entrepreneurs.

Dans le code des marchés publics, il y a des facilitations faites aux Pme, en vue de les amener à obtenir de la sous-traitance au niveau de ces grandes entreprises. « Cela va leur permettre de gagner de l’argent et de faire tourner l’entreprise, mais également avoir une expérience qui pourra leur service de référence et de postuler pour les appels d’offres », a dit Abdoul Aziz Sabaly, responsable de l’Insertion professionnelle par ailleurs Secrétaire général par intérim à la Cciad.

JP MALOU

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :