Accords de paix avec l’État du Sénégal : le bureau national du MFDC (Mangoukouro) se démarque

0
333

Le bureau national du Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance (MFDC), basé à Mangoukouro dans la commune de Ziguinchor déchire le protocole de paix signé par l’État du Sénégal et la branche Sud de la rébellion contrôlée par César Atoute Badiatte. Selon leur porte parole, Amidou Djiba « La paix ne se bricole pas, elle ne se bâtit pas sur du sable mouvant et l’arbitraire  »

Les membres du bureau national du MFDC sise à Mangoukouro disent ne pas reconnaître ces accords, et leurs signataires n’ont aucune légitimité vis-à-vis du MFDC authentique, font-ils savoir.

D’après leur porte parole Amidou Djiba, la volonté du régime du Président Macky Sall est de finir avec le MFDC par les armes. Mais cette solution est impossible et illusoire, quelle que soit l’importance des forces utilisées. Selon lui, « l’État du Sénégal use de la stratégie de la division et de la corruption pour briser le MFDC, a indiqué le porte-parole », rapporte le site Sénégal7.com.

Constatant que le signataire du document lui-même, en l’occurrence César Atoute Badiatte, ancien chef du maquis, condamné par contumace à la perpétuité a été tiré par la main pour signer le document relatif à ces accords, le porte parole du bureau nationale du MFDC basée à Mankougouro se demande si un tel personnage peut signer un document crédible.

Par conséquent, dit M. Djiba, ce document dit des accords de Bissau n’est donc pas crédible aux yeux des membres du bureau national de Mangoukouro.

O G

Leave a reply