« Acharnement » de la justice contre sa personne : Sonko annonce une désobéissance civile contre la justice

0
823

Face à la presse ce lundi 1er mai 2023, Ousmane Sonko a dit décider de ne plus subir de ce qu’il qualifie d’ « injuste »  de la justice contre sa personne. En effet, face à cette situation, le leader de Pastef qui a dit subir trop de mal contre dame justice, a décidé de mener une campagne de désobéissance civique vis-à-vis de celle, car pour lui « quand une justice est injuste, nous n’avons plus l’obligation de l’a respecté à fortiori d’accepter de jouer son jeu. »

Le leader de Pastef vient de prendre une décision radicale vis-à-vis de la justice. Sonko dit avoir depuis longtemps subi «l’injustice de la justice », opte pour mener une campagne de désobéissance civique contre celle-ci : « Je demande solennellement à chacun de prendre ses responsabilités désormais. Que ces juges et ces procureurs qui agissent sur commande, qui ont cessé d’être magistrats depuis longtemps, qui ont trahi leur sermon et qui pour des raisons strictement matériels et matérialistes, ont décidé de servir un homme et non pas le droit, nous ferons face », prévient le président du parti Pastef.

« Nous n’accepterons pas de subir. Chacun prendra ses responsabilités. C’est vous dire également que nous avons décidé d’engager une campagne de désobéissance civique vis-à-vis de cette justice. Parce que quand une justice est injuste, nous n’avons plus l’obligation de l’a respecté à fortiori d’accepter de jouer son jeu », a dit le maire de Ziguichor.

Cette décision survient, après qu’il a considéré que la justice a refusé de traiter  tous ses plaintes déposées au niveau de la Cour suprême : « J’ai déposé une plainte contre le procureur Serigne Bassirou Gueye, avec des faits très précis, la justice refuse de traiter cela. J’ai déposé le 13 janvier 2023 toujours au niveau du parquet général contre monsieur El Hadji Diouf avant de passer à ça, je rappelle que si le procureur général M Ousmane Diagne a été relevé parce qu’il avait décidé de donner suite à ma plainte contre M. Serigne Bassirou Gueye. Contre M. El hadji Diouf le 13 janvier 2023, contre messieurs Abdou Karim Diop et Ibrahima Bakhoum, plainte déposée le 12 avril 2023 auprès du parquet général à la cour suprême. La justice refuse de connaitre du dossier des quatorze martyrs lors des manifestations de mars 2021, la justice refuse de connaitre de tous nos recours devant la cour suprême pour la violation de nos libertés… Comment voulez-vous que nous continuons a accordé le moindre crédit à cette justice à lui reconnaitre une légitimité.

Ousmane GOUDIABY

Leave a reply