Affaire Cheikh Niass : L’autopsie écarte la bavure policière

0
272

Du nouveau dans l’affaire Cheikh Niass, du nom l’immigré revenu de la France et mort après avoir été arrêté par la Police de Wakhinane Nimzatt, suite à un contrôle routier. Le décès de M. Niass n’est pas lié à des sévices corporels, selon les résultats de l’autopsie, livrés par la Rfm hier, vendredi 8 octobre 2021. Ils révèlent une mort liée à la Covid-19 et une hyperglycémie (une augmentation anormale du taux de glucose dans le sang), selon la source.

La famille du défunt a tenu récemment une conférence de presse pour écarter la thèse d’une mort naturelle, en soutenant que la victime était bien portant au moment de son arrestation et qu’il a effectué des tests Covid revenus négatifs, avant sa venue au Sénégal.

Depuis la survenue de ce énième décès déploré dans les prisons et autres lieux de détention sénégalais, les défenseurs des droits de l’homme, notamment Amnesty International section Sénégal et l’Association pour le soutien et la réinsertion sociale des détenus (ASRED), entre autres, réclament l’ouverture d’une enquête impartiale.  L’affaire Cheikh Niass est, disent ces organisations, un cas de plus qui vient s’ajouter à la longue liste des morts enregistrés pendant la détention et qui ne sont toujours pas élucidées.

Fatou NDIAYE

Leave a reply