Affaire de la «Grande pharmacie Dakaroise» : le syndicat des pharmaciens convoque ses membres

0
322

Le feuilleton de l’affaire de la «Grande pharmacie dakaroise» se  poursuit.  Le syndicat des pharmaciens privés du Sénégal a décidé d’aller vers une assemblée générale ce week-end. Une manière de faire la pression sur le ministère de la santé et de l’action sociale pour l’application de la décision de la cour suprême donnant droit d’exploitation du local déjà occupé par une autre officine, à son ancien locataire Aïcha Goundian Mbodji.

Deux officines se disputent un site depuis plusieurs mois. La propriétaire de la «grande pharmacie dakaroise» qui avait quitté son local pour des travaux sur demande de son bailleur, a été contrainte d’un non-retour sur ledit site. Après la fin des travaux, cette dernière a constaté que le local qu’elle occupait depuis plus de 60 ans, a été attribué à une autre pharmacienne.  Malgré son désir de retrouver son site et malgré le droit de priorité que lui confère la loi, le bailleur qui se trouve être l’Ipres a signé un contrat de bail au profil du nouveau bénéficiaire.

Une décision que la propriétaire de la «Grande Pharmacie Dakaroise» Aicha Goundian Mbodj a attaqué devant les juridictions nationales et obtenu gain de cause. Toutefois, malgré cette décision de justice, le ministre de la santé et de l’action sociale a  abrogé l’arrêté qui porte autorisation d’exploitation de la pharmacie dénommée « Grande Pharmacie Dakaroise » sise au Plateau, 1 Place de l’Indépendance, au profit de Mme Mbodji Aicha Goundiam.  Toutefois, cette décision du ministère fait suite à la note circulaire de la direction de la pharmacie et du médicament demandant à la propriétaire de la Grande pharmacie Dakaroise de présenter le nouveau contrat de bail sur une durée d’un mois alors que l’affaire était toujours pendant au tribunal du commerce de Dakar.

Une sortie qui a offusqué le syndicat des pharmaciens du privé du Sénégal. Selon les camarades de Dr Assane Diop : « nous n’allons pas accepter la décision de sortir un pharmacien d’un local pour y installer un autre ».    Pour s’opposer à la décision du ministre de la santé et de l’action sociale ainsi que de la direction de la pharmacie et du médicament chargé de l’application de ladite décision, le syndicat s’est érigé en bouclier pour que ce verdict ne passe pas. Ainsi, après plusieurs campagnes de dénonciation, les pharmaciens du privé sont convoqués en assemblée générale ce week-end à Dakar. Et sans nul doute, ces derniers vont mettre leur plan à exécution à travers une ou des journées sans médicaments sur toute l’étendue du territoire national.  La majorité de ces membres ont déjà reçu leur convocation et compte répondre à l’appel.

Denise ZAROUR MEDANG

Leave a reply