Affaire des 11 bébés de Tivaouane : Théodore Cherif Monteil et Mariéme Soda Ndiaye actionnent le levier parlementaire

0
212

Un tournant dans l’affaire des 11 bébés tués dans l’incendie de l’unité de néonatologie de l’hôpital Abdoul Aziz Sy de Tivaouane continue de susciter des réactions. Les députés Théodore Cherif Monteil et Mariéme Soda Ndiaye actionnent le levier parlementaire. Dans un communiqué rendu public hier, vendredi 27 mai, les deux députés ont annoncé le dépôt sur la table du président de l’Assemblée nationale de trois courriers. Il s’agit d’une « question écrite au Gouvernement relative à l’incendie survenu dans l’unité de néonatologie de l’Hôpital Abdoul Aziz Sy de Tivaouane », d’une « requête pour audition du Ministre de la Santé et de l’Action sociale et de ses services concernés comme la Direction des infrastructures, des équipements et de la maintenance (Diem) et la Direction des établissements de santé ». Et d’une « requête pour la mise en place d’une mission d’information parlementaire sur les unités de néonatologie du Sénégal ».

Dans ce document dont une copie est transmise à la rédaction de Sud Quotidien, les deux parlementaires indiquent que leur démarche vise à savoir dans un premier temps si « des missions d’inspection sont déployées régulièrement dans les structures sanitaires publiques comme privées pour prévenir ce genre d’accidents ? Le cas échéant, est-ce que leurs conclusions et recommandations sont appliquées pour s’assurer que les bonnes dispositions et les bonnes pratiques sont systématiquement mises en place dans les structures de santé ? ». Mais aussi « quelles garanties pourriez-vous donner aux usagers qu’ils ne seront plus exposés au risque de mourir par négligence dans les structures de santé ? ».

NANDO CABRAL GOMIS

Leave a reply