Affaire du bébé déclaré mort à l’hôpital de Kaolack : sursis pour l’aide-infirmière

0
622

Le tribunal de Kaolack vient de rendre son verdict dans l’affaire du bébé faussement déclaré mort à l’hôpital de la même localité, puis envoyé à la morgue. Le nourrisson avait finalement perdu la vie.

Selon Libération on line, l’aide-infirmière, qui avait déclaré mort le bébé alors que ce dernier était en arrêt respiratoire, a été condamnée à 6 mois de prison avec sursis. Le parquet avait demandé la même peine lors du procès.

J M D

Leave a reply