Affaire du drame de l’hôpital de Tivaouane : tous les mis en cause recouvrent la liberté

0
299

Toutes les personnes inculpées dans l’affaire de l’incendie du service de néonatalogie de l’hôpital Mame Abdou Aziz Sy Dabakh de Tivaouane ont humé l’air de la liberté. En effet, après la sage-femme, Awa Diop et l’aide-infirmière, Coumba Mbodji inculpées pour « délaissement d’enfants » dans un lieu solitaire ayant entraîné la mort qui avaient bénéficié d’une liberté provisoire le 24 août dernier, c’est autour de Fodé Dione, chef de division maintenance de l’établissement hospitalier inculpé pour « homicide volontaire » d’obtenir à son tour ce mardi la liberté provisoire, renseigne la Rfm.

Noter que, le jeudi 26 mai, un incendie a causé la mort de onze bébés  à l’hôpital de Tivaouane.  Le feu aurait été provoqué par un court-circuit électrique, selon les premiers témoignages recueillis sur place. Après le drame, le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, avait été limogé et remplacé par sa directrice Marie Khémesse Ngom.

O G

Leave a reply