Afrique du Sud: début d’exercices navals avec la Russie et la Chine

0
2008

L’armée sud-africaine se préparait vendredi au large de ses côtes dans l’océan Indien à des exercices navals avec la Russie et la Chine, qui suscitent l' »inquiétude » sur la scène internationale dans le contexte de la guerre en Ukraine.

« La frégate russe est arrivée à Durban. Le bateau chinois arrivera plus tard. Nous sommes en phase de préparation, la manœuvre principale aura lieu le 22 février », a indiqué une source militaire à l’AFP.

L’Afrique du Sud avait annoncé le mois dernier des exercices conjoints avec les marines russe et chinoise « dans le but de partager des compétences et des connaissances opérationnelles ».

Les opérations impliquant plus de 350 militaires sud-africains doivent se poursuivre jusqu’au 27 février au large de Durban (sud-est), plus grand port d’Afrique australe, et de Richards Bay quelque 180 km plus au nord.

L’Afrique du Sud a adopté une position neutre depuis le début de l’invasion russe en Ukraine il y a près d’un an, refusant de se joindre aux appels occidentaux à condamner Moscou. Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, en visite à Pretoria le mois dernier, avait évoqué des « choses irritantes » à propos des relations entre l’Afrique du Sud et la Russie.

La porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, interrogée sur ces manœuvres militaires conjointes, a elle exprimé « l’inquiétude des Etats-Unis ». La ministre des Affaires étrangères sud-africaine, Naledi Pandor, avait de son côté déclaré à l’issue d’une rencontre avec son homologue russe Sergueï Lavrov, en visite à Pretoria en janvier, que « tous les pays effectuent des exercices militaires avec leurs amis ».

L’association des Ukrainiens en Afrique du Sud a appelé à manifester vendredi au Cap et samedi à Durban. « Il est regrettable que l’Afrique du Sud entre dans la propagande russe et choisisse de participer à des entraînements navals conjoints », a condamné l’organisation sur Twitter. La frégate militaire russe « Admiral Gorshkov » a accosté lundi au Cap, sur la route vers Durban.

« Ce bateau va naviguer vers la Mer Noire et participer à l’invasion de l’Ukraine », avait commenté Kobus Marais, du premier parti d’opposition (DA, Alliance démocratique), mettant en garde contre le risque pour l’Afrique du Sud d’être considérée comme « complice de crimes de guerre ».

Leave a reply