Agriculture-commerce : près de 1000 tonnes d’oignon stockées au marché d’intérêt national

0
240

(APS) – Près de 1.000 tonnes d’oignon produites dans différentes zones du pays ont été stockées au marché d’intérêt national de Diamniadio, en vue d’assurer leur bonne conservation à l’abri des facteurs de pourrissement tels que la pluie et la chaleur, a constaté mardi l’APS.

Ces récoltes ont été entreposées dans des installations adéquates pour les mettre à l’abri, car toute cette quantité d’oignon pouvait pourrir pour défaut de conservation, surtout en cette période de saison des pluies, a expliqué le directeur du marché d’intérêt national et de la gare des gros porteurs de Diamniadio.

Mouhamadou Abdoulaye Mbaye s’exprimait mardi au terme d’une visite du ministre du Commerce et des Petites et Moyennes entreprises, Aminata Assome Diatta, sur les installations et le dispositif de stockage.

« Il est important que le ministre vienne voir le dispositif en place, le stockage et encourager les producteurs, mais surtout nous donner les moyens nécessaires et davantage de pouvoirs, pour aller vers une quantité record de stockage, en terme de quantité d’oignons produits », a-t-il souligné.

Il considère cela comme « un geste très important, un symbole ».

Selon lui, des instructions avaient été données par l’Agence de régulation des marchés (ARM), pour prendre toutes les dispositions nécessaires pour soulager les producteurs.

Les producteurs étaient obligés de stocker des quantités importantes d’oignon sur les sites de production, situation qui faisait qu’ils étaient confrontés à des difficultés de conservation, surtout en cette période de saison des pluies.

Ainsi, c’est pour remédier à cette situation que ce dispositif été mis en place au marché d’intérêt national Mouhamadou-Lamine-Niang, du nom du défunt président de la Chambre de commerce de Dakar.

Ce site de plusieurs hectares comprend de grands hangars et une gare de gros porteurs, des espaces de parking et toutes les commodités nécessaires pour un stockage en toute sécurité, a assuré Mouhamadou Abdoulaye Mbaye.

« On va continuer dans cette dynamique avec l’ARM, et l’organe de régulation du système de récépissé d’entrepôt de marchandises au Sénégal (ORSRE), pour qu’il n’y ait plus de pertes post-récoltes sur l’ensemble du territoire national », a-t-il promis.

Avec l’ARM, il sera mis en place un autre hangar de stockage de 3 à 4 ha pour satisfaire les besoins des producteurs en termes de stockage, a expliqué le directeur de l’infrastructure qui compte déjà plusieurs hangars.

« Ainsi, sur l’ensemble du territoire, les producteurs n’auront plus à faire face au problème de perte, car le marché d’intérêt national sera là pour eux », a assuré son directeur.

Le porte-parole des producteurs de Ngomène et alentours, Ousmane Ndiaye, a dit sa « grande satisfaction », au terme de la visite.

Leave a reply