Agropole Sud: la BAD et la BID satisfaites de l’accélération de la mise en œuvre du projet (communiqué)

0
305

(APS) – La Banque africaine de développement (BAD) et la Banque islamique de développement (BID) se disent satisfaites de l’accélération de la mise en œuvre du projet de l’Agropole Sud dans les trois régions de la Casamance naturelle (Kolda, Sédhiou et Ziguinchor), a appris l’APS, mardi.

La BAD a effectué du 12 au 19 mai, une mission de supervision du projet Agropole Sud, conjointement avec la Banque islamique de développement (BID), indique un communiqué de la cellule de communication du projet Agropole Sud reçu à l’APS.

Le texte précise que cette visite était destinée à faire un meilleur suivi des projets mis en œuvre par le Programme national de développement des Agropoles du Sénégal (PNDAS).

Des réunions thématiques, des visites de chantiers à Kolda et Ziguinchor et des rencontres avec les parties prenantes ont été au menu de cette mission de supervision pour évaluer l’état actuel d’exécution du projet, identifier les principales contraintes rencontrées dans sa mise en œuvre et élaborer un plan d’actions pour améliorer sa performance, a fait savoir la même source.

”Le coordonnateur du PNDAS, El Hadji Djily Mbaye Lo, accompagné de ses équipes et experts à cette mission, a mis à contribution tous les acteurs de l’écosystème pour une évaluation participative de l’évolution du projet d’Agropole Sud”, souligne le communiqué.

Lors de cette visite, M. Lo a facilité la rencontre par la mission de tous les acteurs de la chaîne de valeur des filières mangue, maïs et anacarde intervenant dans la production, la transformation, la commercialisation ainsi que les autorités administratives et territoriales qui appuient fortement la mise en œuvre.

Il a également fait visiter à la mission les chantiers en cours des plateformes agro-industrielles du module régional de Kolda et du module central d’Adéane, où des avancées notoires sont constatées par les partenaires.

Des recommandations fortes sont sorties de ces différentes activités, notamment l’accélération des chantiers et l’amélioration des conditions de travail des acteurs des différentes chaines de valeur, indique le document.

L’Ingénieur irrigation, chef de la délégation de la BAD, Mamadou Kane a fait part de la satisfaction de la mission sur l’état d’avancement des infrastructures qui s’est beaucoup amélioré malgré les contraintes de mise en œuvre.

M. Kane a souligné que le parc agro-industriel d’Adéane avance à grands pas, réjouissant de l’implication des communautés au projet qui se sont associées aux visites de chantiers.

L’ingénieur, chargé de projets, chef de la délégation de la BID, Babacar Ndiaye a pour sa part manifesté la satisfaction de sa délégation par rapport à l’engagement notamment des autorités administratives et territoriales et des parties prenantes, qui démontre la pertinence du projet et confirme la forte attente.

La feuille de route qui sera élaborée à la fin de la mission permettra sans nul doute, d’accélérer la mise en œuvre et de livrer les infrastructures au grand bonheur des acteurs des chaînes de valeur des filières retenues pour l’Agropole Sud, a-t-il dit.

Le projet d’Agropole Sud a été mis en place par l’Etat du Sénégal et ses partenaires au développement (BAD, BID) pour améliorer les conditions de vie des populations (jeunes et femmes y compris) à travers la création de valeur ajoutée sur les produits agricoles et l’augmentation durable de la productivité des filières telles que l’anacarde, la mangue et le maïs.

Le coût total du projet est de 57,6 milliards de francs FCFA.

La mission a été mise à profit pour procéder aux négociations du financement de l’Agropole Nord, entre l’Etat du Sénégal et la Banque islamique de développement pour un montant de 39,6 milliards de francs FCFA, renseigne le communiqué.

Le ministre de l’Industrie et du Commerce effectuera une visite des chantiers du module d’Adéane le vendredi 24 mai, a annoncé le document.

Leave a reply