Aliou Cissé, coach du Sénégal : «Nous sommes des Lions »

0
185

(NOUAKCHOTT, Mauritanie) C’est un Aliou Cissé, soulagé par une précieuse victoire (0-1) des Lions face aux Mourabitounes hier à Nouakchott qui s’est adressé à la presse. Taquin, visiblement libéré de la pression du match nul défaite (1-1) du 6 juin dernier au stade Abdoulaye Wade face à la Rd Congo, le sélectionneur sénégalais a affirmé que ses joueurs ont démontré qu’ils étaient des Lions et qu’ils ne comptent plus rien lâcher dans la course pour l’obtention du ticket pour la Coupe du monde de football United2026. Morceaux choisis.

Sur la victoire

 

«Tout d’abord on rend grâce à Dieu, on était venus avec l’intime conviction de pouvoir gagner et se relancer dans ce mini championnat. Ça a été un match de fin de saison, ces matchs-là sont très compliqués. Les joueurs ont joué entre 30 et 68 matchs, donc vraiment il faut féliciter les joueurs dans leur mentalité, dans leur patriotisme pour se battre tout le temps. On est satisfait de ces trois points ».

Le niveau de la performance n’a pas été satisfaisant

«Le désir de chaque entraîneur, c’est d’abord gagner. On était venus ici pour jouer du beau football, on savait que le contexte était difficile. La seule chose qui était importante pour nous, c’est de remporter les trois points de la victoire. Contre la RDC, le contenu était bon mais on a fait match nul. Aujourd’hui, aussi le contenu était bon mais on faisait face à une équipe qui sortait d’une défaite et qui jouait devant son public. C’est une place difficile ici, c’est une très belle équipe de la Mauritanie et je profite de l’occasion pour les féliciter, les encourager parce que c’est un pays qui est en train de se développer. La Mauritanie nous a causé énormément de problèmes mais on n’attendait pas moins que ça. On le savait ».

Le match de Gana Guèye

«Waouh ! Gana a été exceptionnel, extraordinaire. Il a été vraiment un bon leader, c’est ce qu’on attend de lui. Il a accompagné ses jeunes frères dans l’entre jeu. Il a passé son temps à replacer Lamine Camara et Pape Matar Sarr. Il a fait un gros match, sur le plan mental et surtout sur les attitudes et son comportement ».

Un milieu de terrain densifié

«Un match plus équilibré. On est à l’extérieur, on a pris moins de risques d’autant plus qu’on était en avance. J’avais demandé à l’équipe de rester d’abord solide défensivement. On a eu des opportunités de contre-attaques, on a manqué le but. Mais dans l’ensemble, c’était satisfaisant. On a déjà des aspects footballistiques, c’est la mentalité. Il faut avoir d’abord des hommes et aujourd’hui j’ai vu des hommes responsables, patriotes qui veulent atteindre les objectifs, c’est-à-dire se qualifier à la Coupe du monde».

De la fatigue

«Je vois que vous-même vous (journalistes) êtes fatigués. La chaleur, l’état de la pelouse, la pression de ce match parce qu’on était dos au mur mais l’adversaire aussi. C’est pourquoi je vous ai dit que j’ai vu des hommes aujourd’hui qui ont par moment souffert. Mais on a tenu debout, on a voulu défendre ces trois points becs et ongles et cette mentalité-là, cet état d’esprit là, je suis vraiment satisfait. Habib Diarra a eu une entorse à la cheville, je pense qu’il n’y a rien de grave ».

 L’évolution du football Mauritanien

«Il y a beaucoup de joueurs dans cette équipe qui pouvaient jouer avec l’équipe nationale du Sénégal. Et j’espère que ça va être les derniers joueurs sénégalais que la Mauritanie va prendre. Ils nous ont créé beaucoup de problèmes, Ibnou (Pape Ibnou Ba, NDLR) devant, le gardien (Babacar) Niass qu’on connaît très bien, je pense que s’ils continuent dans cette dynamique, l’équipe va continuer à se développer ».

La pression sachant que vous étiez attendus ?

«Beaucoup de gens nous attendaient sur ce match en commençant par vous, les journalistes. Vous vous êtes déplacés, et merci pour ça. On sait que c’est un match avec pression et il fallait qu’on soit au rendez-vous. Et si on veut se qualifier, on ne peut pas enchaîner deux matchs nuls, donc aujourd’hui c’était important. On a montré que malgré le résultat de l’autre jour, rien ne peut nous déstabiliser, la détermination est là et on veut aller au bout. Il y’aura des moments hauts comme des moments bas, mais on est des Lions, on se battra. »

Recueills par Abdoulaye THIAM 

(Envoyé Spécial) 

Leave a reply