» Aliou Cissé vient d’avoir un réel casse-tête », Cheikh Tidiane BEYE,

0
160

Après le forfait de Krepin Diatta pour la CAN, suite à sa blessure au genou, le doute plane désormais sur Ismaïla Sarr. Sorti sur blessure lors de la victoire de Watford face à Manchester United (4-1), le 20 novembre dernier, l’attaquant sénégalais devrait être indisponible pour au moins un mois. Il souffrirait également des ligaments du genou, selon un communiqué club.


Cette blessure porte un coup au Lions qui vont aborder dans 39 jours la Coupe d’Afrique au Cameroun. Elle aura du moins un impact dans le jeu des Lions, selon le technicien et consultant Cheikh Tidiane Bitèye.


 » Le sélectionneur disait que le profil de Krépin était difficile à avoir dans le groupe. Avec la blessure d’Ismaila Sarr, Aliou Cissé vient d’avoir un réel casse-tête, un problème. On sait que Ismaïla est le deuxième joueur le plus décisif dans le groupe. Si on perd un joueur comme ça, cela veut dire que ce sera très compliqué pour Aliou Cissé. Ce sont des choses qui arrivent.
On savait qu’il était blessé, mais on se disait qu’il n’était pas assez atteint que Krépin. C’est une blessure qui oblige un repos long »
, a t-il indiqué .


Si le sélectionneur dispose d’un groupe interchangeable, Cheikh Tidiane Bitèye considère qu’il sera difficile pour le sélectionneur d’avoir un profil identique.


 » Ismaila Sarr, c’est comme un détonateur, un catalyseur. S’il y a un bloc bas, il est capable de créer le déséquilibre pour amener un penalty, un coup franc et marquer des buts » soutient-il, avant d’ajouter: « Aliou Cissé a un groupe interchangeable mais au niveau des profils ce n’est pas la même chose. Parce que Ismaïla peut mettre de l’intensité. C’est un peu cela la difficulté. Il a cependant la possibilité de rechange pour adopter une autre stratégie sans Ismaïla et qui lui permettra d’être efficace devant et certainement d’être dangereux surtout face à des blocs bas« .

A son avis, il s’agit  pour le sélectionneur de déployer  sa stratégie pour pallier à cette éventuelle absence de son attaquant. » Le plus important est que Aliou Cissé comprenne que l’essence d’un bon entraîneur est de faire de bons choix, c’est de prendre une option, déplacer des stratégies quel que soit celui que l’on a perdu« , a-t-il confié.

Omar DIAW

Comments are closed.