Aliou Sow défend avec insistance l’idée d’un festival international de cinéma

0
617

(APS) – Le ministre de la Culture et du Patrimoine historique classé, Aliou Sow, a redit jeudi la nécessité pour le Sénégal, pays de Sembène Ousmane, d’avoir son propre Festival international de cinéma afin de ‘’rendre hommage à ce valeureux pionnier’’ du 7e art sur le continent africain.

»Aujourd’hui, il n’est pas normal que le Sénégal, pays de Sembène, célébré partout en Afrique et dans le monde et un des initiateurs du FESFACO, n’ait pas son festival », a dit en substance M. Sow à la presse, après avoir prononcé la leçon inaugurale du colloque dédié au centenaire du défunt réalisateur sénégalais.

Ce festival ne va pas s’inscrire dans une dynamique de concurrence avec le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESFACO), que le Sénégal accompagne et qui se déroule tous les deux ans, a-t-il toutefois tenu à préciser.

Pour lui, les Rencontres cinématographiques de Dakar (RECIDAK) et d’autres événements dédiés au cinéma ne sont que des moments d’échange et non pas de compétition comme il le préconise pour le Festival international de cinéma qu’il suggère de mettre en place.

Il considère le colloque organisé à Saint-Louis, comme  »un tournant’’, estimant qu’il ‘’doit marquer le déclic pour la réalisation de ce projet ». Il a salué cette initiative des universitaires avec qui les relations de partenariat avec son département devront être encouragés dans le futur. Il s’est félicité du retour du cinéma sénégalais à Cannes (France), deuxième événement du septième art le plus médiatisé dans le monde avec de jeunes professionnels qu’il va accompagner.

Le colloque sur le centenaire d’Ousmane Sembène est organisé de jeudi à samedi à l’université Gaston Berger (UGB), à l’initiative de l’Unité de formation et de recherche Civilisation Arts et Culture (UFR CRAC).

Ousmane Sembène aurait eu cent ans le 1er janvier 2023, soulignent les initiateurs du colloque dans un document transmis aux médias. Ecrivain, scénariste et réalisateur sénégalais, Sembène est devenu une figure majeure de l’Afrique contemporaine, notamment pour son engagement multiforme, relève le document.

Ce colloque s’organisera en cinq ateliers qui seront animés par des universitaires et hommes de culture intéressés par l’œuvre de cet illustre cinéaste.

Leave a reply