Alioune Sall : « Les entreprises de presse doivent se conformer aux lois…l’Etat du Sénégal ne ménagera aucun effort pour… »

0
179

Le ministre de la Communication, des Télécommunications et du Numérique a encore mis le doigt là où ça fait mal. Alioune Sall souligne avec force et netteté que les entreprises de presse doivent se conformer aux lois en payant leurs impôts. Le ministre, qui s’exprimait, en marge de la Journée de réflexion avec les acteurs des médias sur l’intégrité de l’information face à la désinformation et aux discours de haine, ce mardi, à Dakar, revient sur l’utilité du Fonds d’appui et de développement de la presse.

« Les entreprises de presse demeurent des entreprises régies par les règlements en vigueur et doivent aussi se conformer aux lois en payant leurs impôts, surtout si ces contributions sont prélevées des revenus de leurs travailleurs. Le premier responsable pour la garantie de conditions optimales de travail du professionnel des médias, demeure son employeur. L’Etat du Sénégal en ce qui le concerne ne ménagera aucun effort pour accompagner les entreprises sérieuses, qui font preuve d’une gouvernance financière saine dans leur développement », a déclaré Alioune Sall.

Le ministre de la Communication, des Télécommunications et du Numérique lève le voile sur la question du Fonds d’appui et de développement de la presse.

« C’est l’occasion d’aborder la question du Fonds d’appui et de développement de la presse, dont je suis pleinement conscient des préoccupations de gouvernance soulignées par les acteurs des médias. Afin que ce fonds ne se limite pas simplement à donner des appuis financiers mais qu’il devienne réellement un levier pour permettre d’impulser la montée en puissance économique du secteur des médias pour contribuer plus globalement au développement de notre nation« , a-t-il dit.

Le ministre a fait savoir que le gouvernement reste à l’écoute de la presse pour mettre avec eux en pratique la vision du chef de l’Etat Bassirou Diomaye Diakhar Faye.

Senego

Leave a reply