Amélioration des conditions de vie des enfants : les recommandations de l’Unicef

0
171

Dans son rapport d’analyse sur la pauvreté multidimensionnelle des enfants, réalisé en collaboration avec l’agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), le Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (UNICEF) au Sénégal, conscient du taux élevé de pauvreté des enfants a formulés quelques recommandations à l’endroit des autorités.

L’Unicef par la voix de son représentant adjoint Albert Ewodo Ekani face à la situation inquiétante de pauvreté infantile au Sénégal a recommandé d’ « Établir un plan d’interventions à plusieurs niveaux pour réduire la pauvreté multidimensionnelle de l’enfant. »

Albert Ewodo Ekani a aussi souligné l’importance de faire un « Plaidoyer en faveur de la mise en place de programmes multisectorielles en prenant en compte les spécificités des enfants selon les groupes d’âge. »

De même, le représentant de l’Unicef au Sénégal, a recommandé d’ « Identifier des groupes prioritaires au sein d’un plan de protection sociale national dans le moyen à long terme. Dans le cadre de ressources limitées, le ciblage est souvent mis en avant pour l’affectation de ressources aux populations identifiées comme les plus vulnérables. Les profils suivants sont ressortis comme étant le plus souvent associés à la pauvreté », a-t-il mentionné et parmi ceux-ci il évoque « Les régions du sud-est en comparaison à celles de l’ouest et en particulier Dakar où la pauvreté est moindre.

En zones rurales, il a été observé qu’une grande partie des enfants pauvres. Dans ce contexte, une identification selon une approche communautaire peut être pertinente. »

Pour finir, Ewodo Ekani prône le suivi des tendances « en matière de pauvreté de l’enfant à travers des études suivies à intervalle régulier. Le renforcement continu des capacités des différents acteurs à tous les niveaux permettra à terme la réalisation de ces études au plan national, régional et départemental. »

Ousmane GOUDIABY

Leave a reply