Amérique/ Covid-19 au Québec: de nouvelles mesures face au manque d’infirmières à l’hôpital

0
160

Le Québec fait face à un manque chronique de personnel infirmier disponible, ce qui oblige plusieurs hôpitaux à repousser des opérations, ou même carrément à fermer des urgences, tant en milieu rural qu’en ville. La pandémie actuelle a encore accéléré le mouvement et le gouvernement a annoncé ce 23 septembre une série de mesures pour redresser la situation. Près de 700 millions d’euros supplémentaires vont être versés en primes aux infirmières pour les inciter à travailler à temps plein et à rester dans le réseau public. 

« On a besoin de vous autres. Les Québécois ont besoin de vous autres. » Le Premier ministre François Legault lance cet appel aux infirmières pour qu’elles travaillent à temps plein dans les hôpitaux. Il en manque plus de 4 000 actuellement dans le réseau public. Un grand nombre d’entre elles quitte le navire, lassées de devoir enchaîner les services successifs pour suppléer au manque de personnel.

À celles qui choisissent un poste à temps plein, le gouvernement promet une prime de 11 000 euros par an. Un investissement nécessaire, selon le Premier ministre : « Les infirmières ont pris soin de nous autres depuis longtemps. Il est temps aujourd’hui qu’à notre tour on prenne soin de nos infirmières. »

« Pas d’échéancier »

Le gouvernement prévoit aussi d’embaucher du personnel administratif pour décharger les infirmières de tâches de bureau et demande aux hôpitaux de leur fournir de meilleurs horaires de travail. Des promesses que Vincent Marissal, élu de l’opposition, juge trop vagues : « Il n’y a pas d’échéancier, on revient au « On verra », et on dit aux infirmières : « Revenez s’il vous plaît, je vais changer. »

Quant aux ses syndicats d’infirmières, ils se montrent sceptiques sur l’efficacité de ces mesures.

RFI

Leave a reply