An 19 du naufrage : Les familles des victimes «renflouent» de vielles doléances

0
160

Les célébrations se suivent et se ressemblent pour les familles des victimes du naufrage du Joola. Dix-neuf (19) ans après, ces familles dépoussièrent les vielles doléances qui tournent au tour du renflouement du navire, la prise en charge des orphelins et rescapés, entre autres. Le thème retenu par las familles des victimes pour ce 19ème anniversaire est : «Naufrage du Joola et gestion de la pandémie : l’irresponsabilité se poursuit».

Les années passent, les souvenir restent. Surtout que nombre de familles peinent encore à faire le deuil de leurs proches disparus. Dix-neuf (19) ans après le naufrage du bateau le Joola, ces familles dépoussièrent les vielles doléances qui tournent au tour du renflouement du navire, la prise en charge des orphelins et rescapés, entre autres.Aussi les familles des victimes réclament-t-elles la justice pour toutes les victimes du naufrage. Le choix du 26 septembre comme une Journée Nationale du Souvenir reste encore une question sans réponse.

La prise en charge de l’éducation des enfants reste également une préoccupation majeure des orphelins qui sont montés au créneau hier. Pour le porte-parole des orphelins, Mamadou Hampathé Sadio, «l’éducation, la sante et l’emploi résument nos revendications principales. Nous demandons au gouvernement d’honorer et d’accompagner  la prise en charge de l’éducation des enfants. Certains enfants qui vont à Dakar pour étudier sont souvent laissés en rade…», déplore M. Sadio qui agite également la question de l’emploi. «Nous demandons à l’Etat de nous accorder des quotas dans les concours nationaux pour faciliter la réinsertion professionnelle  sociale de ces orphelins qui doivent également bénéficier d’une couverture médicale», martèle-t-il.

Le responsable des orphelins souligne tout de même quelques avancées notées dans la gestion de ce dossier du naufrage le joola. L’érection en cours du mémorial-musée Le Joola à Ziguinchor reste un pas de géant salué par les familles des victimes, tout comme la gestion du dossier des pupilles de la nation. 371 enfants orphelins non pupilles ont bénéficié  d’allocations qui varient en fonction de l’âge. Des avancées saluées par le président de l’Association des Familles des Victimes (ANFV / Joola), Boubacar Ba, qui révèle que des prières ont même été formulées à Touba pour les victimes du naufrage du Joola. Et les familles des victimes  vont célébrer ce 19ème anniversaire  sous le thème : «Naufrage du Joola et gestion de la pandémie : l’irresponsabilité se poursuit».

Ignace NDEYE

Leave a reply