Angleterre – Sénégal : 3 – 0 : juste quarante minutes de résistance !

0
268

L’aventure du Sénégal dans la coupe du monde Qatar 2022 s’arrête en 8èmes de finale. Les «Lions» ont fait mieux qu’en 2018. C’était compliqué pour Aliou Cissé et sa bande de tenir tête à l’Angleterre, candidat sérieux pour la succession de la France, victorieuse de l’édition passée.

Sur le papier, les Anglais pèsent plus lourds que les «Lions». Dans le terrain, ils n’ont pas trop forcé pour le démontrer. Car il n’y avait visiblement pas match dans l’antre de Bayt Stadium où les «Lions» ont pris une douche froide après 40 minutes de farouche résistance face au diktat anglais.

Très patiente et sûre de sa force en présence, l’équipe d’Angleterre a tenu le ballon, usé les «Lions» et exploité les premières occasions qui leur ont été offertes par les coéquipiers de Youssouf Sabaly.

Pourtant les «Lions» ont fait bonne impression lors des 40 premières minutes. Dans un 4-4-1-1 très défensif, le Sénégal a fait profil bas pour laisser les espaces à Boulaye Dia et Ismaila Sarr. Et la première bonne sensation de ce match a été sénégalaise. A la 4e minute, Youssouf Sabaly trouve par une bonne passe en profondeur Bouaye Dia. Ce dernier réussit son premier contrôle dans la surface anglaise mais préfère tout sauf tirer alors qu’il avait fini de se mettre face à Pickford. Mais en voulant contre toute attente résister à la légère charge de son vis-à-vis, il permet à Maguire de mettre le pied et de sauver in extremis ce qui se dessinait comme l’ouverture du score de la rencontre. Petite alerte sénégalaise qui n’a pas trop ébranlé l’adversaire qui a continué à jouer en largeur et essayer d’aspirer les «Lions». Et les poulains de Southgate étaient d’autant plus sûrs de leur stratégie, que les «Lions» perdaient beaucoup de ballons dans les 10 premières minutes. N’empêche, les coéquipiers de Koulibaly méconnu en première période, étaient toujours dans le match et ne lâchaient pas prise. D’ailleurs, la deuxième grosse alerte du match était aussi sénégalaise. Car à la 22e mn c’est Krépin qui accélère à droite et met la balle dans le paquet. Ismaila Sarr qui a bien suivi dans les 5,5 mètres anglais mais gêné par Pickford sorti à sa rencontre, met son lob au dessus de la barre transversale.

Jusqu’ici la réplique anglaise était très timide avec des rares percées bien gérées par Edouard Mendy, Sabaly ou Jacob. Et Koulibaly peut s’estimer heureux de ne pas voir ses erreurs de début de match exploitées par Harry Kane et sa bande. Mieux, les «Lions» vont se faire entendre à nouveau à la 31e mn de jeu. Ismaila Sarr hérite du ballon accélère à gauche, pique dans l’axe et s’appuie sur Boulaye Dia. Ce dernier a cette fois-ci fait le bon choix en tirant à bout portant malgré une position un peu excentrée du but. Sauf que son tir bien cadré trouve la main ferme de Pickford. C’est après que le réveil anglais a véritablement sonné. Sur un contre rondement mené à gauche suite à une perte de balle sénégalaise, Bellingham en position d’ailier met en retrait un bon centre pour Henderson qui avait bien réussi un travail d’infiltration dans la défense sénégalaise. Il ne fait qu’ouvrir son pied pour loger la balle dans les buts sénégalais à la 39e mn. Cette ouverture du score assomme les «Lions» mais présageait une deuxième période indécise où tout aurait pu encore arriver. Mais c’était sans compter avec Harry Kane qui sonne le break dans les arrêts de jeu de la première période. Pathé Ciss perd un ballon devant la surface adverse. Bellingham traverse tout le terrain avec le ballon alors que toute l’équipe du Sénégal était presque dans la zone anglaise et offre à Kane a droite qui fusille Edouard Mendy impuissant. Ce but du capitaine de l’équipe anglaise a froidement douché les derniers espoirs de Cissé et son capitaine.

Au retour des vestiaires, malgré les changements opérés par Aliou Cissé, l’Angleterre n’a pas été véritablement inquiétée. Sans beaucoup d’énergie, ils ont plié le match avec le troisième but inscrit par Saka à la 57e mn de jeu. L’aventure des «Lions» s’arrête en 8es de finale devant un des grands favoris du tournoi.

Une première pour Cissé

C’est la première fois que Cissé s’incline par ce score. En 84 matches disputés à la tête des «Lions», l’équipe du Sénégal sous Aliou Cissé n’avait jamais perdu par trois buts à zéro. C’est la première fois également qu’elle perd par trois buts d’écart. Jusqu’ici la plus lourde défaite des «Lions» de Cissé a été subie en octobre 2020 face au Maroc (3-1) en match amical. Le score du match face à l’Angleterre est salé. Mais cette dernière n’a fait que confirmer son statut de meilleure attaque du tournoi avec 12 réalisations en 4 matches. Ce qui vaut une moyenne de 3 buts par rencontre.

 

L’absence des plus «Anglais» du Sénégal

Il y a beaucoup de joueurs de Cissé qui évoluent en Premier League. Et parmi eux Ismaila Sarr, Nampalys Mendy, Kalidou Koulibaly, Edouard Mendy ont pris part à ce match. S’y ajoute Illimane Ndaye qui joue avec Sheffield United en Championship. N’empêche, les plus «Anglais» du groupe n’ont pas eu la chance de prendre part à cette rencontre. Sadio Mané forfait, Gana Guèye suspendu et Kouyaté très limite après sa blessure du premier match, il ne restait que des joueurs moins «Anglais» que les trois cités. Ces derniers auraient pu changer la donne s’ils avaient la chance de disputer cette rencontre. Leur expérience de ce championnat aurait pu aider à sans doute mieux contenir les assauts anglais. En plus, leur présence aurait également fait douter les Anglais qui les côtoient presque chaque weekend en Premier League.

 

FICHE TECHNIQUE

 

Buts : Henderson (38e mn), Kane (45 +3) et Saka (57e mn)

 

Arbitre: Ivan Cisnéros, Assisté de D. MoránK et Nesbitt

4e arbitre : S. Martinez

 

Carton jaune

Kalidou Koulibaly (76e mn)

 

Angleterre : Pickford – Kyne Walker, Jone Stones (puis Dier 77e mn) , Harry Maguire, Shaw – Declan Rice, Bellingham (puis Mount 76e mn), Henderson (puis Philipps 82 mn) – Boukayo Saka (puis Rashford 65e mn), Foden (puis Grealish 65e mn), Harry Kane.

Coach : Southgate

 

Sénégal : Édouard Mendy – Youssouf Sabaly, Kalidou Koulibaly, Abdou Diallo, Ismael Jakobs (Fode Ballo Touré 83e mn) – Pathé Ciss (puis Pape Gueye 46e mn), Nempalys Mendy – Illimane Ndiaye (puis Bamba Dieng 46e mn), Krépin Diatta (puis Pape Matar Sarr 46e mn), Ismaïla Sarr – Boulaye Dia (puis Falara Diédhiou 70e mn).

Sélectionneur : Aliou Cissé

De nos Envoyés Spéciaux : Abdoulaye THIAM et Khalifa Ababacar GUEYE

 

 

 

Leave a reply