Appel à une ”mobilisation accrue” pour l’élimination du travail des enfants d’ici 2025

0
220

(APS) – L’élimination du travail des enfants sous toutes ses formes d’ici 2025, conformément à la cible 8.7 des Objectifs de développement durable (ODD), nécessite ”une mobilisation accrue” de tous les acteurs sur toute l’étendue du territoire, a estimé, mercredi, la coordonnatrice de la Cellule de lutte contre le travail des enfants du ministère du Travail, Mame Coumba Thiaw.

“La cible 8.7 des Objectifs de développement durable (ODD) qui vise à interdire et éliminer le travail des enfants sous toutes ses formes d’ici 2025, nécessite une mobilisation accrue, de tous les acteurs, afin de mettre fin à ce fléau sur toute l’étendue du territoire national, notamment dans les zones les plus marquées”, a-t-elle déclaré.

Mme Thiaw s’entretenait avec des journalistes, à l’issue d’une cérémonie commémorant à Louga, la Journée mondiale contre le travail des enfants.

“Cette année, le thème choisi +Respectons nos engagements, mettons fin au travail des enfants+ souligne l’urgence de respecter les engagements internationaux, notamment ceux liés aux Objectifs de Développement Durable (ODD)”, a-t-elle ajouté, rappelant que la “lutte contre le travail des enfants reste un défi majeur au Sénégal”.

D’où, selon elle, ”la nécessité de faire de cette journée une occasion précieuse pour informer et sensibiliser le public sur les enjeux du travail des enfants”.

Elle a expliqué que le travail des enfants, un phénomène qui persiste en grande partie à cause de la pauvreté, est exercé dans circonstances qui nuisent à la santé et compromettent l’ éducation de ces derniers.

L’inspecteur régional du travail et de la sécurité sociale, Pape Biram Nicolas Ndiaye, a indiqué qu’à Louga, ”la zone maraîchère des Niayes et la commune de Keur Momar Sarr sont marquées par une forte présence d’enfants travailleurs, surtout en période de cueillette”.

”Ces enfants souvent en âge scolaire, sont nombreux à délaisser les bancs de l’école pour rejoindre les champs”, a-t-il déploré, signalant également ” une présence massive d’enfants dans des ateliers de mécanique et de menuiserie”.

M. Ndiaye a souligné que cette mesure (cible 8.7 des ODD) pour accompagner et corriger cette situation existe mais nécessite l’implication de tous, de chaque acteur à son niveau, dans la lutte contre le travail des enfants.

“La lutte contre le travail des enfants est une bataille permanente et chacun doit jouer son rôle pour éradiquer ce fléau et garantir un avenir meilleur aux enfants du Sénégal”, a-t-il lancé.

La cible 8.7 des ODD appelle à prendre des mesures immédiates et efficaces pour supprimer le travail forcé, mettre fin à l’esclavage moderne et à la traite des êtres humains, interdire et éliminer le travail des enfants sous toutes ses formes, y compris le recrutement et l’utilisation d’enfants soldats, autant d’étapes essentielles à la réalisation de l’objectif d’un travail décent pour tous, du plein emploi productif et d’une croissance économique soutenue et partagée.

Leave a reply