Approvisionnement du marché en cette veille de fête de tabaski : l’oignon et la pomme de terre disponibles et vendus à des prix abordables

0
344

A quelques 2 jours de la célébration  de la fête de la Tabaski, le marché est bien approvisionné en denrées alimentaires. Contrairement aux années précédentes où on notait une flambée des prix de certaines denrées comme l’oignon et la pomme de terre, cette année, les prix d’une manière générale sont jugés abordables par les ménages.

A quelques heures de la célébration de la fête de Tabaski, les préparatifs vont bon train. Les marchés de la capitale sénégalaise refusent du monde. Les femmes font le tour des étals pour se procurer des condiments nécessaires pour la préparation des mets de la Tabaski. Au marché  Gueule Tapée des Parcelles Assainies, les magasins  sont bondés de sacs d’oignons et pommes de terre. Le sac de l’oignon  coûte entre 6500 et 7000 francs en fonction  de la qualité de l’oignon. Pour la pomme de terre, le sac est vendu entre  11000 et 12000 francs.  « Il y a une très grande différence entre la Tabaski de l’année dernière et celle de 2024. Cette année, les denrées sont disponibles et les prix sont abordables », confie Moussa Ba, un commerçant trouvé devant sa boutique. Rencontrée devant un étal de détaillant, Maréme Sow, une dame de la quarantaine  se réjouit  du fait que cette année, il n’y a pas de hausse  sur les prix de l’oignon et de la pomme de terre. « Vraiment, nous trouvons les prix de l’oignon abordable. C’est une chose à saluer. Parce que les années précédentes, ce qui se passait sur le marché  était injuste. On ne peut pas produire cet oignon au Sénégal et le vendre à des prix exorbitants », soutient-elle. Elle invite ainsi les nouvelles autorités à  veiller davantage à la régulation du marché pour mieux protéger les consommateurs. Allant dans le même sens,  Salimata Diaw, une ménagère  attribue la non-flambée des prix des denrées alimentaires en cette veille de fête à la rigueur du nouveau régime. « C’est une première au Sénégal. A l’approche des fêtes au Sénégal, les gens avaient la tendance  d’augmenter les prix des denrées de grande consommation. Je pense que le nouveau gouvernement  a bien fait son travail de contrôle et de surveillance du marché pour qu’on puisse avoir ces résultats palpables. Je les invite à continuer dans ce sens », lance-t-elle.

NDEYE AMINATA CISSE

Leave a reply