Aristide-le-Dantec, l’offre de Genitec international n’entrainera ni endettement ni vente de foncier

0
345

(APS) – Le Groupe Genitec International, par la voix de son directeur Souleymane Diagne, appelle le président de la République, Macky Sall, à prendre connaissance de son offre pour la reconstruction de l’hôpital Aristide Le Dantec, laquelle, assure-t-il, n’entrainera ni endettement ni vente du foncier dudit établissement hospitalier.

« Nous sommes sûrs que le président de la République n’est pas au courant de notre offre. (…) », a déclaré M. Diagne lors d’une conférence de presse à Dakar.

Il a rappelé qu’ »une correspondance lui a été envoyée’’ par son groupe le 25 mars 2022, date depuis laquelle il attend toujours une réponse.

« Nous sommes le promoteur de ce projet. Quand nous avons mobilisé le financement, nous avons adressé un courrier en décembre 2021 pour pouvoir démarrer les travaux », a-t-il indiqué.

Selon lui, « l’Etat n’aura pas à s’endetter ni à vendre le foncier pour reconstruire. C’est Genitec International qui a cherché le financement pour reconstruire et l’hôpital pourra payer le financement sur 23 ans après son exploitation ».

« Nous appelons l’Etat et les Sénégalais à aller vers l’essentiel, c’est-à-dire financer et construire Le Dantec, car notre ambition, c’est d’avoir une solution innovante avec un hôpital de niveau 4 », a-t-il ajouté.

« L’hôpital pourra payer à travers ses recettes de façon mensuelle ou annuelle selon le modèle de sécurisation des recettes fixé », a-t-il poursuivi.

« Le Groupe Genitec va récupérer l’argent qui avait servi de financement à travers les recettes de l’hôpital, sur une durée de 23 ans, dont 3 ans de différé avec un taux d’intérêt de 2% », a expliqué le directeur général de Genitec international.

Il a rappelé que son groupe est constitué de Sénégalais ‘’formés à la bonne école et capables de développer leur pays’’.

Le projet de reconstruction de l’hôpital Aristide-Le-Dantec de Dakar a été présenté le 19 avril dernier au chef de l’Etat.

L’établissement de santé doit être reconstruit sur un espace de trois hectares situé sur son site actuel. Le coût des travaux est estimé à 60 milliards de francs CFA. Pour financer cette rénovation, les autorités ont décidé de vendre trois autres hectares du terrain de l’hôpital, suscitant une levée de boucliers, notamment de l’association pour la défense de Le Dantec.

Le 3 août dernier, le chef de l’Etat avait demandé au gouvernement de faciliter le lancement, début septembre au plus tard, des travaux de sa reconstruction.

En perspective du démarrage des travaux, l’hôpital a fermé ses portes le 15 août dernier. Ses services et son personnel soignant sont en train d’être redéployés vers d’autres structures de santé.

Le nouvel hôpital aura une capacité d’accueil de 600 lits et de 24 salles d’opération.

Leave a reply