Assises nationales de la justice : Eco Citoyen fustige son absence de la liste des participants

0
422

Dans un communiqué, l’Association « Eco Citoyen » exprime sa profonde incompréhension face à l’absence des associations de protection des consommateurs et de l’environnement sur la liste des participants aux assises de la justice. De cet état de fait, « Eco Citoyen » demande la participation des associations de défense des consommateurs et de l’environnement pour une représentation active dans toutes les discussions et décisions qui touchent aux droits des citoyens.

« Ces associations de défense des consommateurs et de l’environnement sont toujours en première ligne pour défendre les intérêts des citoyens face aux abus et aux injustices, qu’ils soient économiques, sociaux ou environnementaux », souligne Eco Citoyen dans un communiqué.

Ainsi, relève Eco Citoyen, « Cette omission (que nous pensons involontaire) constitue une grave entorse aux principes de participation citoyenne et d’inclusion, pourtant si chers au président de la République et à son gouvernement. »

D’après  cette association, « Ces assises, destinées à orienter et réformer notre système judiciaire, auraient avantageusement bénéficié des expériences et de l’expertise de ces associations, qui jouent un rôle crucial dans la protection des droits des citoyens et la promotion d’une justice environnementale et sociale. »

« Nous rappelons que la législation sénégalaise consacre des droits fondamentaux pour les consommateurs (le groupe économique le plus important) et pour la protection de l’environnement, ancrés dans des textes nationaux et internationaux notamment par le renforcement du dispositif de protection du consommateur par l’adoption de la loi n° 2021-25 du 12 avril 2021 ; la loi n° 2008-08 du 25 janvier 2008 sur les transactions électroniques qui entre autres prévoit la protection des individus contre la violation de leur vie privée par le traitement des données personnelles (…), mentionne le document.

Par ailleurs, rappelle Eco Citoyen, « les Droits fondamentaux relatifs à l’environnement et au développement durable sont fortement exprimés dans la constitution de la République du Sénégal qui garantit le droit de chaque citoyen à un environnement sain. »

« Ce droit est renforcé par des législations spécifiques sur la gestion des ressources naturelles et la protection de l’environnement notamment, la loi portant Code de l’Environnement qui établit les principes généraux de la politique environnementale au Sénégal, y compris la gestion durable des ressources naturelles et la protection des écosystèmes ; l’engagement du Sénégal à respecter les Objectifs de Développement Durable (ODD) adoptés par les Nations Unies le 25 septembre 2015, notamment en matière de justice climatique, de gestion durable des ressources et de préservation de la biodiversité », indique-t-on.

Aussi, « Eco Citoyen » demande « la participation des associations de défense des consommateurs et de l’environnement pour une représentation active dans toutes les discussions et décisions qui touchent aux droits des citoyens, que nos voix soient entendues et que nos préoccupations soient prises en compte de manière significative. »

O G

Leave a reply