Association nationale des acteurs de la filière aquacole du Sénégal : Khadidiatou Sar Seck élue présidente

0
180

L’Association nationale des Acteurs de la Filière aquacole du Sénégal (ANAFAS) a une nouvelle présidente. Il s’agit de Khadidiatou Sar Seck, Co-fondatrice de la ferme piscicole et agricole de Mbawane, située dans la commune de Kayar. Elle a été élue samedi dernier, 1er juin 2024, lors de l’Assemblée générale ordinaire de l’ANAFAS tenue à la salle de conférence de l’Agence nationale d’Aquaculture du Sénégal et marquée par la représentation des Associations Régionales membres. «En ma qualité de présidente, je renouvelle à tous les membres et acteurs de la filière aquacole mon engagement pour la réussite de cette mission et réitère mon appel à travailler ensemble pour que l’ANAFAS soit le porte-drapeau des acteurs de la filière aquacole du Sénégal à l’échelle nationale et internationale», a-t-elle dit.

Consultante en Management d’entreprise et Cadre du secteur hôtelier depuis plus d’une quinzaine d’années, Khadidiatou Sar Seck a choisi le défi d’une reconversion totale dans le domaine de la pisciculture pour une gestion durable et pérenne des ressources au Sénégal. L’ex-secrétaire générale de l’ANAFAS a décidé de relever le challenge d’une Pisciculture Responsable, après avoir découvert son intérêt pour la filière en 2005, lors d’une mission professionnelle.

Créée le 05 juin 2021, l’Association nationale des Acteurs de la Filière aquacole a pour «mission de contribuer au développement de l’aquaculture par l’encadrement et l’accompagnement des structures et organisations du secteur mais aussi en constituant un cadre national de concertation et de défense des intérêts des acteurs et des différentes catégories socio-professionnelles de la filière aquacole».

A l’initiative de sa tutelle, l’Agence Nationale de l’Aquaculture qui a accompagné sa constitution, l’ANAFAS qui regroupe 14 organisations régionales d’acteurs de la filière aquacole au Sénégal, œuvre pour un «développement durable des exploitations aquacoles dans un contexte de raréfaction des ressources halieutiques dues à plusieurs facteurs notamment la surpêche et les impacts environnementaux du changement climatique».

M. DJIGO

Leave a reply