Athlétisme/ La Confejes outille les athlètes du Centre africain de développement

0
124

Le Centre Africain de Développement de l’Athlétisme AADC, en collaboration avec la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES ) organise du 25 au 31 octobre 2021 un camp d’entraînement préparatoire pour le démarrage de la saison 2021-2022 au stade Léopold Sédar Senghor. Ce stage sera au profit de quinze (15) athlètes boursiers. Ils seront issus des centres de Lomé (Togo), Maurice (Île Maurice) et Dakar (Sénégal).

La cérémonie d’ouverture s’est tenue lundi dernier 25 octobre, au stade Léopold Sédar Senghor, en présence de la nouvelle Secrétaire Générale de la CONFEJES Louisette Renée Thobi qui a pris fonction en début octobre,  des responsables de la Confédération Africaine d’athlétisme et de l’émissaire de l’ambassade de France et le ministère des sports.

Cette cérémonie marque le démarrage de ce camp d’entraînement préparatoire pour le démarrage de la saison 2021-2022. Ce sera pour une période de six jours allant du 25 au 31 octobre 2021.

En présence des athlètes boursiers  issus des centres de Lomé (Togo), Maurice (Île Maurice) et Dakar (Sénégal),
Louisette Renée Thobi a tenu à rappeler que « l’objectif final est une participation honorable. Les athlètes doivent tout faire pour que nous ne soyons pas déçus. »

Pour sa part, l’émissaire de l’ambassadeur de France, François Bokel, conseiller adjoint de coopération et d’action culturelle, n’a pas manqué de lancer un appel fort en réitérant les liens d’un partenariat. « Il faut compter sur ce dynamisme sportif entre la France et l’Afrique. »

À ce titre, il a rappelé  l’importance de la France et de la coopération sportive dans la perspective des Jeux olympiques de Paris 2024 et des Jeux olympiques de la Jeunesse (JOJ) de « Dakar 2026 ». « C’est véritablement une priorité de notre coopération. Il est très important de soutenir particulièrement le sport de haut niveau, de soutenir la haute performance sportive ici à Dakar, pays hôte des JOJ de Dakar. Et à travers ce programme porté par la CONFEJES pour le  sport africain. La France est le principal bailleur de fonds qui évidemment s’inscrit dans une démarche multilatérale portée par l’ensemble des membres de la  CONFEJES », déclare-t-il.

La CONFEJES, on le rappelle, depuis sa création, aide les États membres de la Francophonie dans leurs efforts de formation et de renforcement des capacités dans les domaines de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs. À cet égard, elle travaille en étroite collaboration avec les États membres et l’OIF pour évaluer leurs besoins et développer des formations spécialisées et adaptées à leurs cadres de niveaux moyen et supérieur ainsi qu’aux jeunes.

Ousmane SY (Stagiaire)

Comments are closed.