Au Festival de Cannes, le film « Tirailleurs » suscite des « réactions positives », selon un officiel sénégalais

0
281
(APS) – Le secrétaire permanent du Fonds de promotion de l’industrie cinématographique du Sénégal (FOPICA), Abdoul Aziz Cissé, s’est réjoui jeudi des « réactions positives » suscitées par le film franco-sénégalais « Tirailleurs » de Mathieu Vadepied, lors de sa projection initiale à la 75e édition du Festival de Cannes (17-28 mai).
C’est à Cannes, en ouverture de la section « Un certain regard » du festival international, que le film sorti en 2019, fruit d’une coproduction entre Omar Sy et l’Etat du Sénégal, par le biais du FOPICA, a été présenté pour la première fois au public.
« Tirailleurs » a été tourné à Matam, la région sénégalaise d’origine de son acteur principal (Omar Sy), et en France. Il est consacré à l’histoire d’un tirailleur sénégalais engagé dans la bataille de Verdun, durant la Première Guerre mondiale.
Sy, un acteur français révélé au grand public par ses apparitions comiques sur la chaîne de télévision Canal+, incarne dans cette fiction l’histoire d’un père de famille, Bakary Diallo, qui va prendre part à la guerre.
« Nous continuons de recevoir des réactions toujours positives de ce film, qui a une manière originale de raconter l’histoire des tirailleurs », les milliers de soldats que la France faisait venir de ses colonies durant les deux guerres mondiales, a dit à l’APS le secrétaire permanent du FOPICA à la fin de la projection du film.
Outre ce film dont les acteurs parlent peul, avec un sous-titrage en français, des professionnels français et sénégalais du cinéma travaillent sur un projet de réactualisation des accords de coproduction et d’échanges cinématographiques, selon Abdoul Aziz Cissé.
Les deux parties ont « finalisé » des négociations relatives à ces accords, a-t-il dit.

Au terme de ces négociations, les films franco-sénégalais seront coproduits avec une contribution financière de 90 % venant de la France, le restant étant à fournir par le Sénégal, selon M. Cissé.

Auparavant, la partie française fournissait 80 %, contre 20 % pour le Sénégal.

Selon le secrétaire permanent du FOPICA, le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, prendra part au Festival de Cannes.

Leave a reply