Baccalauréat général 2022 Dakar : les candidats saluent un début satisfaisant

0
733

Les examens du Baccalauréat général de l’année scolaire 2021-2022 battent leur plein. Les épreuves écrites ont démarré hier, jeudi 14 juillet à 8h, sur toute l’étendue du territoire national. Les candidats ont rallié en masse les centres d’examen dans l’espoir de décrocher leur premier diplôme universitaire. Il a été constaté une ruée vers les grands centres d’examen de Dakar, plus particulièrement les lycées publics Sergent Malamine Camara des Parcelles-Assainies, ex LYMODAK et Seydina Issa Rohou Lahi, ex lycée des Parcelles-Assainies (LPA).

Les premières heures ont été consacrées à l’épreuve de philosophie pour les candidats issus des séries L’ ou L1 et L2. En parallèle, leurs camarades de la série S2 étaient en train de passer l’examen de physique-chimie. Les deux types d’épreuves ont une durée légale de 4 heures, c’est-à-dire de 8h à 12h. Ainsi, les sentiments recueillis font l’unanimité chez les candidats interrogés. Ces trois catégories de candidats s’accordent à dire que les premières épreuves sont abordables. Trouvée assise sur le banc public du lycée Sergent Malamine Camara après avoir rendu sa copie, Khadija Sène se confie sur les épreuves de philosophie qui sont composées de deux sujets de dissertation et un sujet de commentaire. « Les épreuves étaient abordables. Quelques fois, on a traité ces genres de sujets en classe. Donc, c’était à notre portée », a-t-elle déclaré. Et l’élève de la série L2 aux Cours privées Seydina Mandione Laye de Yoff d’ajouter : « c’est juste un début, on ne sait pas ce qui va suivre mais ça va pour l’instant, l’espoir est permis. On vient de passer une partie des examens dans de très bonnes conditions. On a respecté le règlement intérieur et la surveillance est aussi à la hauteur ».

L’effervescence est déterminée par le Bac au lycée Seydina Issa Rohou Lahi aussi. Khadidiatou Ndoye est une élève de la classe de terminale L1 au Lycée public Mame Yelli Badiane de Pikine. Elle est venue dans ce centre pour tenter de décrocher son diplôme universitaire. Elle a abondé dans le même sens que Khadija Sène, en soulignant que les épreuves de philosophie n’étaient pas difficiles. « J’ai choisi le sujet 1 consacré à la dissertation philosophique parce que je le trouve beaucoup plus abordable mais les sujets n’étaient pas vraiment difficiles d’une manière globale », a-t-elle assuré. Dans la foulée, Mariama Dia, élève en classe de S2 au Lycée public Seydina Limamou Laye de Guédiawaye a finalement décidé de briser le silence. Elle se prononce plutôt à propos des épreuves de physique-chimie qu’elle vient de terminer. « Les épreuves de physique-chimie sont abordables. Nous avons vu les épreuves du même genre en classe. Je suis confiante et j’espère que ça sera couronné de réussite », a-t-elle dit.

Même sentiment de satisfaction chez les proviseurs des deux lycées concernés et qui sont devenus chefs de centre d’examen dans leurs propres écoles respectives. Ils estiment que les premières épreuves se sont bien déroulées sans incident aucun.

QUELQUES STATISTIQUES

Classé parmi l’un des plus grands centres d’examen dans la région Dakar, le lycée Sergent Malamine Camara des Parcelles-Assainies est un centre d’examen constitué de trois jurys mixtes, avec la présence des séries L’, L2, S1 et S2, qui regroupent 1009 candidats au total. Les différents jurys ont pour numéro : 999, 1000 et 1002. Dans les détails, le jury 999 totalise 365 candidats. La série L’ dudit jury regroupe 173 candidats. 15 absents ont été notés dans ce groupe, dont 9 filles et 6 garçons. La série L2 affiche 192 candidats. 4 absents ont été remarqués lors du déroulement des premières épreuves dont une fille et 3 garçons. De son côté, le Jury 1000 compte 343 candidats au total. La part de la série L’  est estimée à 14 candidats, la L2 en possède 134 et la S2 en comptabilise 195. Il a été constaté 8 absents dans ce même jury, dont 6 filles et 2 garçons. Quant au jury 1002 du centre Sergent Malamine Camara, il regroupe 300 candidats au total. 12 candidats au Bac ont manqué à ce rendez-vous annuel. Il s’agit plus précisément de 10 filles et deux garçons.

Le Lycée Seydina Issa Rouhou Lahi fait également partie des plus grands centres d’examen de Dakar. 2 jurys mixtes y sont installés. Il s’agit notamment des jurys 764 et 765. Pour ce qui concerne le jury 764, il totalise 371 candidats repartis dans les séries L’, L2 et S2. La série L’  a enregistré 94 candidats. 8 personnes parmi eux ont été déclarées absentes. Il s’agit de 4 filles et 4 garçons. La série L2 ayant réuni 177 candidats, regroupe 108 filles et 69 garçons. Les absences ont concerné 5 candidats, dont 4 filles et un garçon. Toujours dans le jury 764, la série S2 coiffe 100 candidats. 55 d’entre eux sont des filles et 45 des garçons. 3 personnes parmi eux n’étaient pas présentes, hier matin. Il s’agit notamment de 2 filles et un garçon. S’agissant du Jury 765, on y retrouve 378 candidats au total. La série L2 englobe 277 candidats, dont 144 filles et 133 garçons. Il a été constaté 14 absents, dont 8 filles et 6 garçons. La série S2 du jury en question affiche 101 candidats au baccalauréat divisés en 47 filles et 54 garçons. 3 parmi eux sont aux abonnés absents. Il s’agit notamment de 2 filles et un garçon. 

PAPE MOUSSA CAMARA (STAGIAIRE)

Leave a reply