Baisse du budget du ministère des pêches : le ministère des finances s’explique

0
512

Le budget du ministère des pêches et de l’économie maritime pour l’année 2023 est arrêté à 21 473 996 259 FCFA, contre 43 537 000 000 FCFA l’année précédente, soit une baisse de l’ordre de 22 000 000 000 FCFA. Une diminution qui s’explique selon le ministre des finances par l’arrivée à terme de certains projets majeurs.

Apportant des clarifications à certains affirmations des honorables députés sur le budget alloué au ministère des pêches et de l’économie numérique, le ministre des finances, Moustapha Ba a renseigné qu’effectivement le budget du ministère des pêches et de l’économie numérique est arrêté pour l’année 2023 à 21 473 996 259 FCFA, contre 43 537 000 000 FCFA l’année précédente, soit une baisse de l’ordre de 22 000 000 000 FCFA. En effet, expliquant les causes de cette diminution, le ministre des finances a soutenu que cette baisse est liée exclusivement à l’arrivée à terme de certains projets majeurs.

« Des projets à forte intensité de capital, qu’on a eu à dérouler et qui se sont achevés en fin décembre et d’autres qui ne bénéficient que de reliquats de financements qui sont programmés pour janvier 2023 », a-t-il expliqué.

Ainsi, parmi ces programmes il faut noter entre autres, le projet de mise en place d’infrastructures portuaires (MIEPII) pour un coût de 44 000 000 000 FCfa qu’on a exécuté dans le secteur et qui est totalement achevé, le projet d’acquisition de camions frigorifiques qui est clôturé en décembre 2022.

A cela s’ajoute le projet de réhabilitation du môle 3 du port de Dakar financé avec l’appui de la coopération japonaise qui a été finalisé et même inauguré. Les 8 200 000 000 FCfa, qui ont été exécutés pour le programme de sécurisation de la brèche de Saint-Louis.

Par ailleurs, le ministre précise qu’il subsiste un reliquat de financement qui n’est quasiment pas programmé dans le projet de budget 2023. Parce que le budget, c’est les précisions de réalisations physiques traduites en termes financiers.

Il a également souligné que dans le rapport, ils ont clairement indiqué les nouveaux projets qui ont fait l’objet d’évaluation concluante et qui seront programmés, reprogrammés dans le budget du ministère.
Et dans ces projets là, il y a selon M. Ba, particulièrement un projet important qui est ressorti de leurs discussions en commission, c’est le projet de géolocalisation d’un montant de 35 500 000 000 FCFA.

OG

Leave a reply